Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

PSG-Dortmund: le casse-tête sportif causé par le report du match à Strasbourg

logo de RMC Sport RMC Sport 06/03/2020 Julien Absalon

Le report du match de championnat du PSG à Strasbourg, initialement prévu ce samedi après-midi, empêche Thomas Tuchel de procéder à de derniers ajustements et tests en vue du huitième de finale retour de Ligue des champions contre le Borussia Dortmund. L'entraîneur allemand est aussi privé d'une ultime possibilité de redonner du rythme à certains de ses joueurs.

Cavani, Sarabia et Marquinhos lors de PSG-Dijon, le 29 février 2020 © Icon Sport Cavani, Sarabia et Marquinhos lors de PSG-Dijon, le 29 février 2020

La préparation pour le rendez-vous le plus important de la saison est perturbée. Le match du Paris Saint-Germain sur la pelouse du Racing Club de Strasbourg, initialement prévu samedi après-midi pour le compte de la 28e journée de Ligue 1, a été reporté sur décision de la préfecture du Bas-Rhin. La faute au foyer d'épidémie du coronavirus qui se trouve en Alsace et qui a notamment conduit le gouvernement à prendre des mesures drastiques pour les établissements scolaires du Haut-Rhin.

Cette déprogrammation prive le club de la capitale d'une dernière répétition avant le tant attendu huitième de finale retour de Ligue des champions contre le Borussia Dortmund. Le verre peut être vu à moitié plein, en mettant en avant le temps de repos supplémentaire pour cet effectif soumis à un calendrier très chargé depuis le début de l'année. Cette sortie à La Meinau était néanmoins l'occasion pour Thomas Tuchel de peaufiner les automatismes de son 4-4-2, d'effectuer de derniers tests grandeur nature pour certains joueurs en ballottage avec d'autres et de redonner du rythme à d'autres. Et, aussi, de gagner un surplus de confiance en cas de victoire.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder PSG-Dortmund en Ligue des champions

L'inconnue de la défense centrale

Depuis le revers 2-1 à Dortmund, le Paris Saint-Germain n'a jamais démarré avec la même charnière. L'habituelle paire Silva-Kimpembe n'avait tenu qu'un quart d'heure contre Bordeaux avant la blessure musculaire du Brésilien. Marquinhos était alors redescendu pour le reste de la rencontre. Puis les duos Kouassi-Kimpembe et Marquinhos-Kehrer ont pris le relais contre Dijon (4-0) puis à Lyon (5-1). Thiago Silva n'étant toujours pas opérationnel, le déplacement à Strasbourg était l'occasion de tester une potentielle association titulaire pour Dortmund.

Pour éviter d'expérimenter à ce stade de la compétition européenne, et dans cette situation de ballottage défavorable, il y a fort à parier pour que Thomas Tuchel croise les doigts pour un retour in extremis de Thiago Silva. En conférence de presse, le coach allemand a d'ailleurs souligné l'importance de la disponibilité du capitaine: "La présence ou non de Silva a une grande influence sur toutes les choses. S’il joue, cela aura une grande influence sur le poste de Marquinhos".

Du flou dans l'entrejeu

De manière générale, Thomas Tuchel aime faire confiance à Marquinhos pour occuper l'un des deux postes axiaux au milieu de terrain. Cela est donc non seulement conditionné par la présence de Thiago Silva en défense, mais aussi par celle d'Idrissa Gueye. Malgré ses performances récentes en demi-teinte, le milieu de terrain sénégalais demeure un titulaire régulier de l'équipe. Sauf qu'une alerte physique avait conduit le staff à ne pas le convoquer dans le groupe pour Strasbourg.

Leandro Paredes, que le coach voulait voir monter en puissance, aurait donc pu en profiter pour gagner en temps de jeu et devenir une option supplémentaire de choix contre Dortmund, contre qui Marco Verratti est suspendu. L'équation s'annonce donc un peu plus complexe dans ce secteur.

Quelle forme physique pour Neymar et Di Maria?

Au vu du mélodrame survenu dans les travées du Signal Iduna-Park, tout portait à croire que Neymar allait bien être présent sur la pelouse de la Meinau dès le coup d'envoi. De retour à Lyon après une suspension contre Dijon, le meneur de jeu brésilien avait besoin de retrouver du rythme. Une nouvelle occasion manquée, alors que le joueur a montré ces derniers temps qu'il n'était pas au meilleur de sa forme physique.

Le report pose aussi problème pour Angel Di Maria dans une moindre mesure. L'Argentin était sorti sur blessure contre Dijon, pour une petite douleur musculaire, et il est resté sur le banc durant l'intégralité de la demi-finale de Coupe de France. Cela fait donc une coupure d'une semaine et demi pour le milieu offensif de 32 ans.

Icardi peut-il encore prétendre à la titularisation?

Enfin, le report du match de Strasbourg a peut-être empêché Thomas Tuchel de remettre Mauro Icardi pleinement dans le bain et de s'offrir le luxe de ne pas avoir à se soucier des considérations physiques pour trancher sur le choix du buteur qui accompagnera Kylian Mbappé contre le BVB. Or, c'est Edinson Cavani, en manque de réussite après un bon retour face aux Bordelais, qui a décroché les trois dernières titularisations qu'il y avait à prendre.

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon