Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Volley: le derby Narbonne-Sète en Coupe de la CEV, les féminines en Tchéquie

logo de RMC Sport RMC Sport 28/06/2022 Morgan Besa
Le volleyeur Ardo Kreek avec Sète en avril 2022 © Icon Sport Le volleyeur Ardo Kreek avec Sète en avril 2022

La volleyeuse turque Melis Gürkaynak a réservé de belles surprises au volley français lors du tirage au sort des coupes d’Europe de volley. La centrale, cinq fois titrée en Ligue des champions, a tiré une opposition franco-française en seizième de finale de la Coupe de la CEV (les 10 et 17 novembre prochains). Les Centurions de Narbonne, vainqueur de la Challenge Cup, affronteront l’Arago de Sète.

Les deux équipes languedociennes se retrouveront après une série houleuse, en avril dernier, en quart de finale du championnat de France. Coups de poings et gros mots avaient été échangés lors du match 3, gagné par l’Arago à Sète.

Mais les joueurs narbonnais, trop choqués par les événements, avaient refusé de jouer le match 4, perdu sur tapis vert, avant que la Ligue n’impose le huis clos pour le match 5 dans l’Aude. Mais aujourd’hui la page est tournée pour le président narbonnais: "Ce derby en coupe d’Europe est génial, se réjouit Jérémie Ribourel qui est heureux de ne pas traverser l’Europe pour cette première joute continentale. On aurait bien défendu notre titre en Challenge Cup mais les instances en ont décidé autrement. On a enterré la hache de guerre. C’est une bonne occasion de se retrouver entre clubs voisins et amis."

Dans cette même compétition continentale, Chaumont devrait retrouver un cador européen, le club polonais de Belchatow, qui devra passer par un match en 32e de finale. Le champion de France Montpellier et son dauphin, Tours, ne seront fixés que le 16 septembre prochain.

Pays d’Aix-Venelles va changer de saller

Chez les féminines, Melis Gürkaynak a proposé deux clubs tchèques à nos équipes tricolores, les 15 et 22 décembre prochains. L’équipe Pays d’Aix-Venelles sera opposée au Dukla Liberec. Le champion tchèque en 2021 est tombé le mois dernier en demi-finale de la phase finale contre le futur couronné, Prostejov.

"Ce sera une découverte, avoue le co-président aixois, Alexandre Hubner. D’abord c’était agréable de voir notre nom lors de ce tirage et d’attendre fébrilement l’adversaire. Cette qualification européenne concrétise le travail réalisé depuis deux ans pour faire progresser l’équipe et structurer le club."

Si le club provençal va pouvoir se projeter sur cette aventure continentale, une chose est sûre, Aix-Venelles ne pourra pas jouer dans sa Halle Nelson-Mandela, trop petite pour les normes d’organisation de l’instance européenne. "Aujourd’hui, jouer à l’Aréna du Pays d’Aix est notre priorité pour recevoir Liberec autour du 22 décembre, explique M.Hubner. Elle est aux normes avec ses 7000 places. Reste maintenant à durer à ce niveau européen mais c’est notre ambition de jouer l’Europe chaque année."

"On se dit que ce tirage est jouable" du côté de Terville-Florange

Le club de Terville-Florange (TFOC) affrontera, lui, Olomouc. L’équipe de Moravie est à la recherche de son lustre d’antan. Cinq fois champion de Tchéquie (le dernier titre date de 2019), Olomouc a terminé troisième de la saison régulière avant de perdre en demi-finale contre Brno et de tomber face au Dukla Liberec lors du match pour la troisième place. Devant son écran, le coach mosellan Romain Pitou se pinçait presque pour voir son club, promu en 2019, sur les tablettes de la CEV: "Jusqu’à ce matin, je n’arrivais pas à concrétiser cette qualification européenne. Tout le staff regardait le tirage en direct et voir le nom de Terville-Florange sur les papiers de la CEV m’a tout de suite fait entrer dans le jeu. Maintenant, on se dit que ce tirage est jouable. Je ne voulais surtout pas tomber sur un gros morceau pour pouvoir défendre nos chances", conclut Romain Pitou.

Bien sûr le technicien du plus petit budget de LAF, qui a été battu en demi-finale du championnat par le futur champion Le Cannet, part un peu dans l’inconnu. "Inconnu de l’adversaire, d’abord, même si son coach Martin Hroch a entraîné Quimper, jusqu’à la saison dernière. Inconnu du calendrier, ensuite, avec cette double confrontation en milieu de semaine, il faudra bien gérer notre calendrier du week-end en Ligue A Féminine. Enfin, il faudra tout aussi bien gérer notre groupe, pas encore complet, de 10 joueuses et des volleyeuses issues du centre de formation."

Le 111, la salle de Terville-Florange, pourrait accueillir le match retour le 22 décembre, s’il répond à toutes les normes établies par la CEV, sur le grand écran d’affichage, notamment.

En Challenge Cup, Nantes VB affrontera en seizième de finale, le vainqueur du tour précédent entre le Panathinaïkos et les Suissesses de SM Aesch Pfeffingen. Le 16 septembre sera procédé au tirage au sort des derniers clubs féminins de LAF engagé en coupes d’Europe. Le Cannet, champion de France, et Mulhouse, le finaliste, connaîtront alors leurs adversaires en Ligue des champions.

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon