Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Double dose de plaisir, Blacks matées et rap de la défaite, ce qu’il fallait (aussi) retenir du week-end sportif

logo de Le Monde Le Monde 22/11/2021 Service Sports

Parce qu’il n’y a pas que le football dans la vie, tour d’horizon de l’actualité sportive à côté de laquelle vous auriez pu passer.

Oui, le XV de France a battu les Blacks pour la première fois depuis 2009 et, à l’époque, un essai sur interception du « jeune » Maxime Médard.

Oui, Lionel Messi a, enfin, débloqué son compteur en Ligue 1 avec le PSG.

Oui, Sébastien Ogier rappelle que le rallye reste un sport, où c’est un Français répondant au prénom de Sébastien qui gagne le titre mondial à la fin.

Les trois leçons du week-end

    Ta domination, tu confirmeras en famille

Depuis sa médaille d’or à Tokyo, le 5 août, Steven Da Costa a mené un autre combat. Le karatéka a profité de sa nouvelle notoriété pour faire en sorte que son sport reste olympique à Paris en 2024, après sa première apparition olympique au Japon. En vain. Le Français avouait s’être très peu entraîné avant d’arriver à Dubaï. A croire que son talent naturel lui suffit. Da Costa a survolé sa finale chez les moins de 67 kilos en disposant du Macédonien Emil Pavlov (8-0). Cerise sur le gâteau, son frère jumeau Jessie a remporté la médaille de bronze en mois de 84 kilos.

Ce nouveau titre mondial, après celui de 2018, ne fait pas oublier à Steven Da Costa le sort olympique du karaté. « Si on me demande si je suis toujours fâché, je réponds oui, bien sûr. On vit avec… J’espère que la décision finira par changer pour le futur, car je sais que c’est fini pour 2024 », a déclaré le champion olympique à L’Equipe après son nouveau titre.

    En double, tu redeviendras le maître

Le 21 janvier 2022, Nicolas Mahut entrera dans sa quarantaine. Mais, comme Roger Federer, le Français ne veut pas entendre parler de retraite. Associé à son compatriote Pierre-Hugues Herbert, Mahut a remporté les Masters dimanche à Turin. Le duo a disposé en finale de la paire américano-britannique, Rajeev Ram et Joe Salisbury (6-4, 7-6). Maudits aux Jeux olympiques (élimination au premier tour à Rio et à Tokyo), Mahut et Herbert se sont construits un des plus beaux palmarès du tennis en double avec cinq titres en Grand Chelem, le dernier à Roland-Garros en juin.

Mais les Français seront-ils associés en janvier lors de l’Open d’Australie ? Herbert n’est toujours pas vacciné, condition exigée pour être présent à Melbourne. « Je ne sais pas si je ferai partie du voyage en Australie », a laissé entendre l’Alsacien la semaine dernière. Nicolas Mahut (vacciné lui) ne devrait pas avoir besoin de passer une petite annonce pour se trouver un nouveau partenaire.

Pierre-Hugues Herbert and Nicolas Mahut (à gauche) posent avec leur trophée après leur victoire en finale des Masters de double de tennis, le 21 novembre 2021 à Turin. © Fournis par Le Monde Pierre-Hugues Herbert and Nicolas Mahut (à gauche) posent avec leur trophée après leur victoire en finale des Masters de double de tennis, le 21 novembre 2021 à Turin.
    Entre les piquets, tu domineras ta rivale

Une histoire de relief sans doute, la Slovaquie n’a jamais été considérée comme un grand pays de ski alpin. C’était avant Petra Vlhova. A 26 ans, cette dernière a donné la leçon ce week-end à Levi en Finlande. Déjà gagnante du slalom samedi, elle a récidivé dimanche dans sa discipline de prédilection. Elle devance une nouvelle fois la reine des piquets, l’Américaine Mikaela Shiffrin et l’Allemande Lena Dürr pour un podium identique.

A trois mois des Jeux de Pékin, la lauréate du gros globe de la Coupe du monde la saison dernière montre qu’elle est devenue la nouvelle terreur du cirque blanc. Habituée à briller en biathlon avec Anastasia Kuzmina (une biathlète russe naturalisée et triple championne olympique), la Slovaquie compte sur Vlhova pour inaugurer son palmarès en alpin.

La décla' du week-end

« Incroyable, sept ans… enfin, on l’a ! (…) J’ai attendu si longtemps pour cela »

Si le Britannique Lewis Hamilton a remporté le premier Grand Prix du Qatar et est revenu à huit points du leader du championnat du monde, le Néerlandais Max Verstappen (2e), l’homme du jour à Doha s’appelle Fernando Alonso. A 40 ans, l’Espagnol a décroché au volant de son Alpine le 98e podium de sa carrière, le premier depuis 2014. Un soulagement pour un pilote habitué à la victoire en début de carrière, avec deux titres de champion du monde en 2005 et en 2006.

Fernando Alonso sur le podium du Grand Prix du Qatar, le 21 novembre 2021 à Doha. © Fournis par Le Monde Fernando Alonso sur le podium du Grand Prix du Qatar, le 21 novembre 2021 à Doha.

Les sportives du week-end

Samedi à Castres, quelques heures avant leurs collègues masculins, les joueuses du XV de France féminin ont donné la leçon à la Nouvelle-Zélande (29-7). Une confirmation plus qu’une surprise. Les Bleues avaient déjà surclassé les Blacks Ferns à Pau, une semaine plus tôt (38-18). Certes, les Néo-Zélandaises sont en phase de reprise après n’avoir pas pu sortir de leur pays en raison des restrictions sanitaires imposées. Mais cette nouvelle victoire montre les progrès accomplis par les Françaises ces dernières années.

Dominatrices dans tous les secteurs, les partenaires de Gaëlle Hermet ont envoyé un message à la concurrence avant la prochaine Coupe du monde, du 8 octobre au 12 novembre 2022 en… Nouvelle-Zélande. Les Néo-Zélandaises « seront préparées, elles feront rentrer d’autres joueuses. Il faudra remettre les compteurs à zéro », prévient la deuxième-ligne Safi N’Diaye. En attendant, le XV de France a un Tournoi des six nations à remporter cet hiver face à sa vraie bête noire : l’Angleterre.

La vidéo du week-end

Avec l’animateur de Koh-Lanta, Dennis Brogniart, Orelsan est le supporteur le plus connu du Stade Malherbe de Caen. A l’occasion de la sortie de son nouvel album Révolution, Aurélien Cotentin (de son vrai nom) était présent samedi au stade d’Ornano pour voir les Malherbistes s’incliner contre le Paris FC (0-1). Désespérés des résultats de leur équipe engluée à la 15e place du classement de Ligue 2, les supporteurs caennais ont évacué leur spleen en chanson. Forcément sur du Orlesan en détournant avec une mauvaise foi assumée les paroles de La terre est ronde. Pendant ce temps, le Toulouse Football Club de Bigflo & Oli caracole en tête de la L2, après sa victoire 4-1 face à Sochaux.

Le quiz du week-end

Chargement du quiz...
Publicité
Publicité

Plus d'infos : Le Monde

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon