Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Mondial de handball. Revivez les moments forts de la victoire des Bleus contre l’Islande

logo de Ouest-France Ouest-France 22/01/2021 Kévin GUISNEL.
Au terme d’un match particulièrement disputé, les Bleus ont dominé l’Islande dans le cadre du Mondial de handball. © AFP Au terme d’un match particulièrement disputé, les Bleus ont dominé l’Islande dans le cadre du Mondial de handball.

L’équipe de France avait à coeur d’étirer son invincibilité en Egypte, à l’occasion du Mondial, et c’est chose faite. Les Bleus ont été mis en difficulté, parfois même menés, par l’Islande mais se sont sortis des griffes en fin de match (28-26). Une cinquième victoire de rang qui leur permet de faire un pas supplémentaire vers les quarts de finale, alors qu’ils affronteront dimanche le Portugal.

Cinq matches, cinq victoires. Le bilan de l’équipe de France de handball, dans ce Mondial égyptien, est pour l’instant parfait. Un sans-faute étiré ce vendredi face à l’Islande, lors du deuxième match du tour principal, et qui permet aux Bleus de se rapprocher très fortement des quarts de finale. Pour être clair, même une défaite dimanche contre le Portugal pourrait suffire, sous peu qu’elle soit concédée avec moins de sept buts d’écart.

Les hommes de Guillaume Gille ont fait une grande partie du chemin en venant à bout d’une Islande particulièrement dangereuse. Ils ont joué à se faire peur, en étant même menés à dix minutes de la fin, mais ont ensuite pu compter sur un Yann Genty dont l’entrée aura été décisive, matérialisée par plusieurs arrêts dans les moments cruciaux de cette partie.

Offensivement, l’équipe de France a parfois posé question : laissant carrément l’occasion à l’Islande de revenir dans la partie en première période après plusieurs pertes de balle inexpliquées. Mais encore une fois, cela reste sans conséquence. Puisque les Bleus ont repris le fil de leur partie, peu à peu, et trouvé en Dika Mem (7 buts), Ludovic Fabregas (5 buts) ou encore Kentin Mahé (4 buts) de formidables moteurs.

Publicité
Publicité

Plus de Ouest-France

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon