Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La retraite approche, mais Gasquet n’est pas fini

logo de Sports.fr Sports.fr 18/01/2022 François Tesson
Malgré un nouveau test positif au Covid-19 en début d'année, le Biterrois a franchi le 1er tour de l'Open d'Australie. © Fournis par Sports.fr Malgré un nouveau test positif au Covid-19 en début d'année, le Biterrois a franchi le 1er tour de l'Open d'Australie.

Il fait encore de la résistance, Richard Gasquet. Pour son premier match de la saison, le Biterrois a dominé le meilleur Français de l'année 2021, Ugo Humbert, au 1er tour de l'Open d'Australie (3-6, 7-6 [4], 7-6 [3]), 6-3). Un succès inattendu pour le Biterrois, qui avait débuté l'année confiné à cause du Covid-19.

"Sincèrement, je n'ai pas fait de préparation. Catastrophique. Sept jours dans la chambre, j'en avais vraiment marre. Toutes les vingt minutes je regardais l'heure. Je suis arrivé sans repère, sans aucun match, a expliqué Gasquet après le match. J'ai joué une heure par jour depuis, j'étais vite fatigué. Ça été dur de récupérer, même mentalement. C'est une très grosse surprise de gagner ce match, c'est même inespéré."

"Je doute d'encore jouer en 2023"

Gasquet sort de plusieurs années difficiles, en raison des blessures. Sur les trois dernières saisons, il n'a disputé qu'une seule finale, perdue l'an passée à Umag contre le prodige Carlos Alcaraz. En Grand Chelem, il n'a pas été verni en 2021 en perdant sur Rafael Nadal à Roland-Garros, Roger Federer à Wimbledon et Daniil Medvedev à l'US Open. Ce succès face à Humbert lui redonne de la force.

"Tu te sens encore un peu vivant après un tel match. Mais forcément tu te poses des questions. Tu sens que tu joues les derniers Grands Chelems. Tu vois la fin arriver. Plus tu perds, plus c'est difficile. Je vais avoir 36 ans en juin", rappelle-t-il. Et son âge semble tracasser Gasquet: "36 ans, ça fait peur. J'espère finir dans les cent premiers, sinon ça sera le temps d'arrêter (il est actuellement 81e mondial, ndlr). Je doute d'encore jouer en 2023, on verra."

"Je suis toujours à fond dans le tennis"

Pour autant, Gasquet n'a pas encore perdu l'amour de son sport. "Qu'est-ce qui me fait continuer ? Je me régale ici, je prends du plaisir, je suis avec d'autres joueurs que j'apprécie, comme Lucas (Pouille) ou Adrian (Mannarino). Tout ça me manquera quand j'arrêterai. Je suis toujours motivé mais il y a des jours où je dois me reposer, où je me lève et où je peux difficilement aller sur le court. Mais je suis toujours à fond dans le tennis, même quand ça ne va pas."

Gasquet a donc encore envie d'en découdre. Il défiera au 2e tour l'une des révélations de la fin de saison passée, le Néerlandais Botic van de Zandschulp. En cas de succès, il s'offrirait une affiche de gala contre Medvedev ou Nick Kyrgios, au 3e tour...

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon