Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Tennis : le fils de Björn Borg s’entraîne chez Rafael Nadal

logo de Le ParisienLe Parisien 17/07/2020 E.B.
Le Parisien © DR Le Parisien

Borg s'entraîne chez Nadal … Malgré les apparences, cette phrase ne souffre d'aucun anachronisme. Depuis quelques jours, Leo Borg, 17 ans, fils du légendaire Björn, a pris ses quartiers sur l'île de Majorque, à la sortie de Manacor, dans l'académie du n° 2 mondial.

Le jeune homme, qui tente de marcher sur les traces de son illustre paternel, s'était déjà rendu à trois reprises dans le royaume nadalien avant de franchir le pas et de quitter le Royal Tennis Club de Stockholm.

Après deux mois et demi d'attente pour cause de crise sanitaire, l'adolescent a enfin débarqué dans le centre dirigé par Toni Nadal, oncle et ancien coach de l'homme aux douze victoires à Roland-Garros. Soit deux fois plus que Borg senior…

« Le plus important est qu'il ait l'ambition d'être un bon joueur malgré son jeune âge, a expliqué Björn Borg dans Marca. À l'académie Nadal, vous trouvez toutes les installations pour vous améliorer. Il pourra se préparer sur différentes surfaces et rencontrer des jeunes comme lui, venus du monde entier. J'espère qu'il va apprendre le culte de la gagne, savoir comment agir… »

L'ancienne rock star du tennis est elle-même venue passer une semaine aux Baléares avec son héritier au début de l'automne 2019 après la tenue à Genève de la Laver Cup, dont il dirige l'équipe européenne emmenée par Federer… et Nadal. « Il (NDLR : Nadal) m'a demandé si je voulais y aller, a raconté Leo à Sport Expressen. Et c'est réellement ce que je voulais! Ce fut une décision facile, et je l'ai remercié pour l'opportunité. Il a toujours été mon idole. Même si je suis conscient qu'il ne sera pas toujours là, car il doit aussi jouer les compétitions mondiales… »

Pour l'heure, le dauphin de Djokovic s'entraîne sur place en attendant la reprise de la saison. « Leo voulait un nouveau départ et son choix n'a rien eu de surprenant, souffle Rickard Billing, qui l'a accompagné ces sept dernières années. C'est vraiment une occasion à ne pas laisser passer. »

Des espoirs comme le norvégien Casper Ruud (21 ans, 36e à l'ATP) ou l'espagnol Jaume Munar (23 ans, 105e après avoir été 52e l'an passé) sont issus de l'académie. Mais le chemin semble encore très long pour Leo Borg, qui doit surtout à son célèbre patronyme ses deux premières apparitions en février dernier sur le circuit Challenger.

Deux invitations à Bergame et Pau (où Jérémy Chardy, codirecteur du tournoi, est un ami de la famille) plus efficaces en termes de retombées médiatiques que de résultat. Le Suédois occupe aujourd'hui le 111e rang mondial chez les juniors, dans un classement dominé par le Français Harold Mayot.

Publicité
Publicité

Plus d'info: Le Parisien

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon