Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Japon : des vacances, non merci

Après 30 ans de règne, l'empereur Akihito, 85 ans, va laisser la place à son fils, Naruhito, qui sera couronné le 1er mai prochain au Japon. Pour fêter l'avènement de ce nouveau souverain et une nouvelle ère, les Japonais vont avoir le droit à dix jours de congés d'affilée. Des vacances inattendues, comme si le temps s'arrêtait dans l'archipel. "Dix jours de vacances d'un coup, je ne sais pas très bien ce que je vais faire de mon temps", explique un salarié. "À mon âge, j'ai peur que les hôpitaux ne fonctionnent pas normalement", s'inquiète une dame. Seulement 18 jours de congés annuels Selon un sondage, la majorité de la population japonaise se dit mécontente de ses vacances forcées. Bourse, banques, administration, banques à l'arrêt : du jamais-vu dans ce pays qui a la réputation de travailler toujours plus, voire de s'épuiser au travail. Au Japon, les salariés n'ont que 18 jours de congés annuels. L'an dernier, les Nippons n'ont pris en moyenne que neuf jours de congés, soit la moitié.
image beaconimage beaconimage beacon