Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Poste et SNCF : une nouvelle casquette pour les facteurs

Veiller sur les personnes âgées, livrer le pain, les repas, faire passer le code de la route... Les facteurs font déjà bien plus que distribuer le courrier. Bientôt, ils pourraient aussi surveiller les petites gares. Le projet, appelé "Vigie Gares" est détaillé dans un document confidentiel que France 3 s'est procuré. À terme, 2 000 gares seront concernées, des petites gares rurales, sans personnel SNCF desservies par un à trois trains le matin et le soir. La mission des facteurs serait d'alerter la compagnie d'éventuelles anomalies et de les prendre en photo, comme une horloge en panne, des tags sur les murs ou des déchets sur les voies. Cela ne représente pas plus de 15 minutes de travail pour les facteurs et ne rassure pas les syndicats, ni à La Poste ni à la SNCF. "Une situation complètement folle" "La Poste cherche absolument des rentrées d'argent au détriment du service public et du réel métier de facteur", déplore Jean-Luc Jacques, secrétaire général du syndicat Défense des postiers. "On est sur une situation complètement folle où c'est la SNCF qui va sous-traiter à La Poste des métiers du ferroviaire", dénonce quant à lui Éric Meyer, secrétaire fédéral Sud Rail. Aucune des deux entreprises ne veut commenter le dispositif, mais il est déjà expérimenté dans 19 gares des Hauts-de-France. En cas de succès, il pourrait être déployé sur toute la France à partir du mois de mars.
image beaconimage beaconimage beacon