Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Libye : vers une réunification de la Banque centrale

logo de Euronews français Euronews français 21/01/2022

La Banque centrale de Libye a déclaré jeudi avoir entamé un processus de réunification après avoir été divisée pendant des années durant la guerre civile.

Ali al-Habri, gouverneur de la Banque centrale basée dans l'Est, le 6 décembre 2020 © ABDULLAH DOMA/AFP or licensors Ali al-Habri, gouverneur de la Banque centrale basée dans l'Est, le 6 décembre 2020

La Banque centrale de Libye a déclaré jeudi avoir entamé un processus de réunification après avoir été divisée pendant des années durant la guerre civile.

Dans un communiqué publié vendredi, la Banque centrale indique que la réunification de ses institutions sera mise en œuvre par étapes. Ce pas vers l'unification intervient après que les élections du pays ont été retardées le mois dernier, remettant en question sa transition vers la démocratie.

La Libye a été plongée dans le chaos après qu'un soulèvement soutenu par l'OTAN a renversé le dictateur de longue date Mouammar Kadhafi en 2011 et divisé le pays entre un gouvernement soutenu par l'ONU dans la capitale, Tripoli, et des autorités rivales basées dans l'est du pays. Chaque camp a reçu le soutien de groupes armés et de gouvernements étrangers.

En 2020, un cessez-le-feu conclu sous l'égide de l'ONU a permis la mise en place d'un gouvernement de transition qui devait superviser le pays jusqu'aux élections nationales de décembre dernier. Mais les législateurs n'ont pas réussi à s'entendre sur les lois électorales ou sur les candidats autorisés à se présenter et ont décidé de reporter le vote.

Réserves étrangères

La Banque centrale de Libye est le dépositaire de milliards de dollars par an de revenus pétroliers ainsi que de réserves étrangères. En 2014, la banque s'est scindée le long des lignes de fracture politiques plus larges du pays. Le siège reconnu internationalement reste à Tripoli, tandis qu'une branche orientale alliée au commandant militaire Khalifa Haftar s'est installée à Benghazi. Sous le gouvernement de transition, des tensions subsistent quant à la répartition de la richesse en combustibles fossiles du pays.

La banque a publié jeudi des photos montrant le gouverneur de la banque centrale basé à Tripoli, Sadiq al-Kabir, et Ali al-Habri, qui représentait la banque centrale dans l'est, assis pour signer l'accord de réunification. Le communiqué de la banque indiquait que le cabinet comptable Deloitte, basé à Londres, avait été chargé de superviser le processus.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Euronews français

Euronews français
Euronews français
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon