Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Covid-19 : un nouveau variant du Covid détecté en Afrique du Sud

logo de Liberation Liberation il y a 5 jours LIBERATION, AFP
Le taux d'incidence n'avait plus dépassé les 200 en France depuis le mois d'août. © Romain Longieras Le taux d'incidence n'avait plus dépassé les 200 en France depuis le mois d'août.
En résumé :

- Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a détaillé ce jeudi midi différentes mesures destinées à faire face à la cinquième vague du Covid-19 qui touche la France. Il sera présent au JT de 20 heures de TF1 ce soir pour donner des précisions.

- Le rappel vaccinal sera ouvert à tous les plus de 18 ans à partir de samedi et sera possible dès cinq mois après la dernière injection ou infection. Le traitement au molnupiravir sera accessible «dans quelques semaines» et réservé aux personnes à risques.

- Pour se prémunir de cette cinquième vague de Covid-19, le Maroc annonce ce jeudi après-midi suspendre ses vols avec la France à partir de vendredi soir.

La campagne de vaccination des enfants commence au Canada. Les enfants âgés de 5 à 11 ans peuvent désormais se faire vacciner dans le pays d’Amérique du Nord. Au palais des Congrès de Montréal, quelques dizaines de petits Québécois ont été les premiers de cette tranche d’âge à recevoir le vaccin Pfizer, autorisé depuis vendredi par les autorités pour les plus jeunes. Le Canada emboîte ainsi le pas des États-Unis et d’Israël qui vaccinent les plus jeunes depuis plusieurs semaines déjà.

L’Italie ressert la vis contre les non-vaccinés, avec un pass vaccinal. Devant la flambée de nouveaux cas qui touche l’Europe du sud, le gouvernement italien a adopté de nouvelles restrictions pour les non-vaccinés : ils ne pourront, désormais, plus avoir accès aux restaurants, bars, cinémas, théâtres, discothèques et salles de musculation. Seules les personnes vaccinées et celles guéries depuis moins de six mois pourront y accéder. L’Italie a également annoncé que la vaccination sera obligatoire pour plusieurs catégories de travailleurs du secteur public comme les enseignants. La troisième dose de rappel est ouverte aux plus de 40 ans.

Le grand retour du point presse de Véran du jeudi. Le ministre de la Santé doit dévoiler à partir de 12 h 30 les nouvelles mesures mises en place par le gouvernement pour tenter d’endiguer la cinquième vague de Covid-19. Olivier Véran pourrait, par exemple annoncer la généralisation de la troisième dose de vaccin pour tous les adultes comme certains scientifiques le préconisent depuis plusieurs jours, la remise en place du masque partout à l’intérieur ou une baisse de la validité des tests PCR de 72 h à 24 h histoire de rendre la vie plus difficile aux non-vaccinés.

L’Allemagne franchit la barre des 100 000 morts. Ancien élève modèle de la gestion de crise sanitaire, l’Allemagne fait face à sa plus violente vague de contaminations de Covid-19 au moment où un nouveau gouvernement s’apprête à entrer en fonction. Depuis le début de la pandémie, 100 119 Allemands sont morts du coronavirus a annoncé ce jeudi l’autorité sanitaire fédérale (RKI), faisant état de 351 décès sur les dernières vingt-quatre heures. Côté contaminations, 75 961 nouveaux cas ont été comptabilisés sur la dernière journée, un chiffre au plus haut au moment où la première économie européenne craint une saturation des hôpitaux.

Le nombre de tests en hausse de 800 000 en une semaine. Face a la reprise de l’épidémie, les Français recourent de plus en plus aux tests. Un peu moins de 3 millions — 2 903 700 précisément — de tests PCR et antigéniques ont été réalisés sur la semaine du 15 au 21 novembre. Soit plus de 800 000 en plus par rapport à la semaine précédente, selon les données de la Drees. Cette hausse est particulièrement marquée chez les adolescents, avec plus de 350 000 tests validés chez les moins de 16 ans. Dans sa prise de parole de la mi-journée, le ministre de la Santé Olivier Véran pourrait annoncer l’abaissement de la durée de validité des tests de 72 à 24 heures alors que plusieurs responsables politiques comme Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Michel Barnier plaident pour qu’ils redeviennent gratuits pour tous.

Les prises de rendez-vous pour un rappel vaccinal explosent. Nouveau record pour Doctolib : 218 000 rendez-vous ont été pris dans la journée de mardi, à la veille du conseil de défense sanitaire, pour une troisième dose de vaccin, a indiqué la plateforme sur Twitter. C’est près de deux fois plus par rapport au même jour de la semaine précédente. En moyenne depuis une semaine, plus de 130 000 Français ont pris rendez-vous chaque jour pour une dose de rappel.

Un rappel pour tous les plus de 18 ans ? La Haute autorité de santé (HAS) a tranché et recommande, dans un communiqué publié ce jeudi matin, le rappel du vaccin contre le Covid-19 dès 18 ans. Et ce dès cinq mois après la première injection. D’après le modélisateur Guillaume Rozier, cela représenterait 11,7 millions de Français éligibles.

Un rappel élargi à tous avec un délai de cinq mois permettrait de faire baisser de 50 % le pic de cette cinquième vague, selon les modélisations de l’Institut Pasteur. La HAS souligne par ailleurs la nécessité de renforcer les gestes barrières. Ces recommandations préfigurent vraisemblablement les annonces du ministre de la Santé, Olivier Véran, qui prendra la parole à 12 h 30.

Quelques graphiques pour tout comprendre. Jetez un œil aux infographies de Libération qui résument la situation épidémique en France. Taux d’incidence, nombre de cas positifs et de décès, classes fermées, comparaison avec les voisins européens… On fait le point avant les annonces du ministre de la Santé, Olivier Véran.

Doctolib élargit l’accès à la troisième dose en avance. Avant même les annonces du ministre de la Santé, Olivier Véran, prévues à 12 h 30, la plateforme de prise de rendez-vous Doctolib a modifié ses critères d’accessibilité au rappel du vaccin. Pour Doctolib, sont ainsi désormais éligibles à une troisième injection les personnes de plus de 65 ans, les personnes de plus de 18 ans, à partir du 27 novembre, ainsi que les personnes vaccinées avec Janssen.

Grève générale contre l’obligation vaccinale en Polynésie française. Après la Guadeloupe et Martinique, c’est au tour de l’archipel du Pacifique de se soulever. Une intersyndicale largement majoritaire a commencé, mercredi, une grève générale contre l’obligation vaccinale et pour l’instauration de mesures sociales, comme une augmentation de 4 % du salaire minimum. Le mouvement est particulièrement suivi dans le secteur privé. Moins de 58 % des Polynésiens sont vaccinés, en dépit d’une forte vague de variant delta en août et septembre, qui a tué plus de 500 personnes sur 280 000 habitants.

8 000 classes fermées en France. Le nombre de classes fermées à cause de l’épidémie de Covid-19 est désormais de 8 000. Le ministère de l’Education nationale en a fait l’annonce ce jeudi matin aux syndicats enseignants. Le ministère de la rue de Grenelle en décomptait 4 000 vendredi dernier, 6 000 ce mardi.

Plus d’1,5 million de décès liés au Covid-19 en Europe. Selon un comptage de l’AFP réalisé à partir de bilans officiels, le Covid-19 a causé la mort de plus d’1,5 million de personnes depuis le début de la pandémie en Europe. Le nombre de nouveaux décès hebdomadaires est en hausse depuis la mi-juillet sur le continent, à nouveau épicentre de l’épidémie mondiale.

Annonces imminentes de la part d’Olivier Véran. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit prendre la parole d’une minute à l’autre pour détailler les nouvelles mesures prises par le gouvernement. Son intervention était prévue à 12 h 30 mais le ministre a manifestement un peu de retard…

«Ni confinement, ni couvre-feu». En introduction de son propos, le ministre de la Santé a assuré qu’il n’annoncerait «ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des commerces, ni limitation des déplacements.» Olivier Véran estime que le gouvernement fait le «choix de concilier liberté et responsabilité». Selon lui, la cinquième vague peut être surmontée «sans recourir aux outils les plus contraignants avec les cartes que nous avons en main», notamment la vaccination.

Le pic «pourrait être atteint début décembre en France métropolitaine». Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a ensuite pris la parole pour dresser un état des lieux de la cinquième vague. La France fait face à un «doublement des personnes touchées tous les 11 jours, la barre des 30 000 sera dépassée dès lundi», estime Jérôme Salomon. La pression hospitalière augmente, avec des «admissions sont en nette augmentation : 8 765 malades sont actuellement hospitalisés, dont 1 483 en soins critique», a expliqué le directeur général de la santé. Le pic de cette vague «pourrait être atteint début décembre en France métropolitaine, dans une semaine, d’après les projections de l’institut Pasteur», dit encore Jérôme Salomon.

Un rappel dès 18 ans, cinq mois après la dernière injection ou contamination. C’est l’une des mesures que l’on attendait : Olivier Véran a annoncé l’ouverture de la dose de rappel - qu’on appelle souvent «troisième dose» - à tous les majeurs. «Désormais, le rappel vaccinal sera ouvert à tous les adultes» a annoncé le ministre de la Santé. Autre nouveauté : il ne faudra plus attendre six mois mais seulement «cinq mois après la dernière injection ou après avoir été contaminé».

Le rappel vaccinal pour tous les majeurs possible dès ce samedi. Cette troisième dose pour tous les adultes sera possible dès ce week-end. «La vaccination en rappel pour les adultes est ouverte dès ce samedi», a annoncé Olivier Véran, qui a précisé qu’il était «possible déjà d’aller sur les plateformes de réservations». Le ministre a tenu aussi à rassurer sur le nombre de doses disponibles : «plus de 25 millions de doses sont actuellement stockées». Et il a rappelé que les injections pouvaient se faire «auprès des médecins, de 15 000 pharmacies, de tous les professionnels de villes» ou encore dans les centres de vaccinations : «encore 1 100 centres ouverts, nous allons amplifier et en rouvrir dès ce week-end».

Le pass sanitaire durci. Là aussi la mesure était dans l’air du temps : le pass sanitaire sera durci pour inciter la population à effectuer son rappel vaccinal. «A partir du 15 décembre, il ne sera plus actif pour les plus de 65 ans» qui n’auront pas reçu leur dose de rappel depuis 7 mois, annonce Olivier Véran. Ce sera le cas à partir du 15 janvier pour les 18-64 ans. En résumé : les Français ont deux mois pour se faire injecter leur «troisième dose» à compter du délai de cinq mois après leur dernière injection ou contamination.

Le test PCR n’est plus valable que 24 heures. Toujours dans le même état d’esprit de durcissement du pass sanitaire, les tests qui y donnent accès voient leur validité réduite. A partir de lundi, «les tests PCR et antigéniques qui donnent accès au pass sanitaire ne seront plus valables que 24 heures», au lieu de 72 heures actuellement. «Si vous n’êtes pas encore vacciné, vous devrez vous faire tester tous les jours à vos frais, sauf cas symptomatique ou contact», a explicité Olivier Véran, ne cachant pas le but de la manœuvre : pousser à la vaccination.

Le molnupiravir pourra être prescrit le mois prochain. Cette annonce-là était moins attendue : Olivier Véran a annoncé que le molnupiravir, un médicament permettant de traiter les personnes infectées au Covid, allait bientôt pouvoir être prescrit en France. «En comprimés, il pourra être prescrit par les généralistes, sera disponible en pharmacies et réservé pour les personnes à risque (les plus de 65 ans ou ceux affectés par des maladies chroniques)», a détaillé le ministre de la Santé. «Pour les gens concernés, qui présentent des symptômes, ce médicament peut réduire par deux le risque d’être hospitalisé», vante Olivier Véran, qui souligne que «la France sera le premier pays européen à en faire bénéficier ses concitoyens».

Le protocole sanitaire ajusté à l’école. Succédant à Olivier Véran, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer a annoncé une évolution du protocole sanitaire en élémentaire. «Dès la semaine prochaine, un nouveau dispositif sera mis en place pour protéger les élèves et l’ouverture aussi grande que possible des écoles primaires : il n’y aura plus de fermeture systématique des classes dès le premier cas», explique le ministre. A la place, un dépistage systématique de toute la classe sera opéré : seuls les élèves positifs devront rester chez eux. Ce nouveau dispositif a déjà «été en test dans10 départements : ce dispositif montre sa pertinence», estime Jean-Michel Blanquer.

Le masque obligatoire partout en intérieur. Le gouvernement ne compte pas que sur la vaccination, mais aussi sur le renforcement des gestes barrières. A ce titre, Olivier Véran a annoncé que le port du masque allait devenir obligatoire dans tous les lieux recevant du public en intérieur. «À partir de demain un décret rendra obligatoire un port du masque en intérieur dans les lieux publics, a assuré le ministre. Les préfets pourront par ailleurs localement obliger au port du masque en extérieur, en fonction de l’évolution de l’épidémie, notamment pour les manifestations comme les marchés de Noël ou les brocantes.»

La vaccination élargie aux enfants ? Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a recommandé d’accorder une extension de la vaccination avec un vaccin dilué aux enfants âgés de 5 à 11 ans. Développé par BioNTech et Pfizer, ce sérum d’immunisation contre le Covid-19 - commercialisé sous le nom de Comirnaty - est déjà approuvé pour une utilisation chez les adultes et les enfants âgés de douze ans et plus.

Un nouveau variant du Covid-19 détecté en Afrique du Sud. «Nous avons malheureusement détecté un nouveau variant qui constitue une source de préoccupation en Afrique du Sud», a déclaré le virologue Tulio de Oliveira. Le variant présente un nombre «extrêmement élevé» de mutations selon les scientifiques qui ne sont pas certains de l’efficacité des vaccins anti-Covid contre cette nouvelle forme du virus. Cette apparition est sans doute à l’origine de l’augmentation «exponentielle» des contaminations ces dernières semaines, selon le ministre de la Santé, Joe Phaahla. L’Afrique du Sud est officiellement le pays plus touché du continent par la pandémie avec plus de 2,9 millions de cas et près de 90 000 décès.

Merkel tire la sonnette d’alarme en Allemagne. Sur le départ, la chancelière a toutefois appelé ce jeudi à des «restrictions supplémentaires» contre le Covid-19 car «chaque jour compte» pour endiguer la virulente quatrième vague d’infections Outre-Rhin. «De nombreux pays ont introduit des mesures supplémentaires» restreignant les contacts, a fait valoir lors d’une conférence de presse Angela Merkel, alors que l’Allemagne a franchi la barre des 100 000 décès liés au nouveau coronavirus. En France, le gouvernement vient de décider d’un nouveau tour de vis sanitaire.

L’Union européenne durcit son pass. La Commission a recommandé jeudi aux 27 pays de l’UE d’administrer une dose de rappel anti-Covid au plus tard neuf mois après la dernière injection, dans le but de renforcer le pass sanitaire européen. Celui-ci ne sera plus considéré comme valide si le rappel n’a pas été effectué. Adieu donc les voyages sur le continent. Si les effets d’une première vaccination complète se réduisent au bout de six mois, la Commission veut laisser trois mois supplémentaires pour permettre aux pays de mettre en place leurs campagnes nationales de vaccination. Environ 650 millions de certificats ont été délivrés au sein du territoire de l’Union depuis sa mise en place en juillet.

Une réinfection au Covid-19 est possible, même après la vaccination. Si l’on peut développer des symptômes de la maladie à deux reprises, cette possibilité reste rare bien que le risque augmente au fur et à mesure que l’immunité diminue. «L’immunité conférée par une première infection protège très efficacement mais cette immunité, comme celle induite par la vaccination, diminue au cours du temps», explique le responsable de l’unité virus et immunité de l’Institut Pasteur, Olivier Schwartz, à Libération. Son interview complète est à lire ici.

La réalité pire que les scénarios envisagés en Belgique. Selon le Premier ministre belge Alexander De Croo, l’augmentation des contaminations et des hospitalisations liées au Covid en Belgique est «supérieure aux courbes les plus pessimistes» esquissées la semaine dernière par les experts scientifiques. L’exécutif réunira en urgence vendredi matin les chefs des communautés fédérées pour décider de nouvelles mesures. «Les dernières données récoltées montrent que la situation épidémiologique s’est considérablement détériorée ces derniers jours», a encore souligné Alexander De Croo.

Olivier Véran au JT de TF1. Le ministre de la Santé sera accueilli ce soir sur le plateau du 20 heures de TF1. Une occasion pour lui de préciser ses annonces de la mi-journée à propos des questions sur la troisième dose, du port du masque ou encore du pass sanitaire.

Où sont passés les usagers des transports en commun ? Toujours convalescents après près de deux ans de pandémie, les transports en commun français sont encore loin d’avoir retrouvé leurs niveaux de fréquentation d’avant crise, s’inquiète l’Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP). En province comme à Paris, 20 % des anciens usagers manquent encore à l’appel. L’organisme explique cette désertion surtout par la peur des contaminations et télétravail. Le nombre de passagers augmente toutefois progressivement depuis le début de l’année 2021.

Le Maroc suspend les vols à destination et en provenance de la France. Le pays explique dans un communiqué avoir pris la décision de «suspendre les vols réguliers de passagers à destination et en provenance de la France». Ceci afin de «préserver les acquis du Maroc en matière de gestion de la pandémie de la Covid-19» face à la «dégradation de la situation sanitaire dans certains pays du voisinage européen». Cette mesure entrera en vigueur à partir du 26 novembre 2021 à 23 h 59, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Strasbourg espère maintenir son marché de Noël. Le célèbre rendez-vous alsacien de la fin d’année est censé s’ouvrir ce vendredi et la mairie estime que le dispositif sanitaire prévu «répond à la demande gouvernementale», selon un adjoint de la ville sur Twitter, et n’est pas concerné par les annonces du jour d’Olivier Véran. La municipalité a annoncé que le pass sanitaire ne serait obligatoire que pour se restaurer, dans les zones réservées à cet effet. Le masque, lui, devra être porté partout dans le marché. Cet événement touristique majeur, qui accueille sur un mois près de deux millions de visiteurs tous les ans, avait été annulé l’an dernier à cause de la pandémie.

Le taux d’incidence dépasse 200 en France. Du 16 au 22 novembre, le taux d’incidence national était d’exactement 212,9 cas pour 100 000 personnes. Il dépasse même 400 chez les 6-10 ans, du jamais vu depuis le début de la pandémie. Cet indicateur est en hausse continue depuis fin octobre, et a dépassé le seuil de 200 pour la première fois depuis août. Pour rappel, le taux d’incidence désigne le nombre de nouveaux cas d’une pathologie observés pendant une période donnée et permet d’évaluer la vitesse de propagation des contaminations.

La vaccination tout indiquée pour les femmes enceintes. L’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a déclaré qu’à l’instar d’autres études internationales, les données britanniques confirment que la vaccination contre le Covid est sans danger pour les femmes enceintes. Le vaccin n’est pas associé à des taux de complications plus élevés et peut être administré en toute sécurité à n’importe quel stade de la grossesse. Le gouvernement britannique a déclaré que 98 % des femmes enceintes hospitalisées présentant des symptômes de Covid n’étaient pas vaccinées.

De plus en plus d’hôpitaux sous plan blanc. Plusieurs hôpitaux de France ont déclenché un plan blanc face à la flambée épidémique. C’est notamment le cas à Aubenas en Ardèche, à Alençon en Normandie, à Brive-la-Gaillarde ou encore au CHU de Rennes. Le plan blanc est un outil d’urgence sanitaire qui permet de mobiliser du personnel et des moyens indispensables en cas d’afflux de victimes dans un établissement hospitalier.

Un nouveau variant du Covid, aux multiples mutations, détecté en Afrique du Sud. Potentiellement très contagieux et aux mutations multiples, un nouveau variant du Covid-19 a été détecté en Afrique du Sud, qui voit les signes d’une nouvelle vague de pandémie, ont annoncé jeudi des scientifiques. Le variant B.1.1.529 présente un nombre «extrêmement élevé» de mutations et «nous pouvons voir qu’il a un potentiel de propagation très rapide», a déclaré le virologue Tulio de Oliveira.

Covid-19 : le Chili étend son programme de vaccination à partir de 3 ans. Le Chili a annoncé jeudi l’extension de son programme de vaccination contre le Covid-19 et l’administration aux enfants dès l’âge de 3 ans du vaccin Coronavac du laboratoire chinois Sinovac, a indiqué l’Institut de santé publique dans un communiqué. Depuis septembre, l’ISP a autorisé l’administration du même vaccin aux enfants âgés de 6 à 15 ans. Pour la tranche d’âge de 16 à 18 ans le vaccin PfizerBioNtech est préféré. Le Chili s’aligne ainsi sur d’autres pays de la région, comme l’Argentine, la Colombie ou le Venezuela qui ont approuvé la vaccination des enfants à partir de 3 ans. Cuba et le Nicaragua ont abaissé cet âge à 2 ans.

Portugal : retour des restrictions pour freiner la propagation du Covid-19. Le Portugal, l’un des pays les plus vaccinés au monde, a annoncé plusieurs mesures pour freiner la recrudescence de l’épidémie de Covid-19, dont une semaine de restrictions renforcées après les fêtes de fin d’année, a indiqué ce jeudi le Premier ministre Antonio Costa. «Nous vérifions une aggravation de la situation sanitaire», a déclaré Costa lors d’une conférence de presse à l’issue d’un conseil des ministres. «C’est le moment adéquat pour adopter de nouvelles mesures» car «nous entrons dans une phase de risque accru», a-t-il ajouté. Au retour des fêtes de fin d’année, du 2 au 9 janvier, le télétravail deviendra obligatoire, les vacances des écoliers seront prolongées, tandis que les bars et discothèques fermeront leurs portes.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Liberation.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon