Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

RDC: deux avions angolais survolent Kinshasa en signe du «soutien militaire» de Luanda

logo de RFIRFI 21/11/2020 RFI
Deux avions Sukhoi Su-30 de fabrication russe appartenant à l'armée angolaise ont survolé le ciel de Kinshasa ce vendredi 20 novembre. © AFP - HANDOUT Deux avions Sukhoi Su-30 de fabrication russe appartenant à l'armée angolaise ont survolé le ciel de Kinshasa ce vendredi 20 novembre.

Deux Sukhoï, avions de combat de fabrication russes appartenant à l’armée angolaise étaient en meeting aérien dans le ciel de Kinshasa ce vendredi. Ces manœuvres militaires interviennent quatre jours après le séjour angolais de Félix Tshisekedi. Le chef de l’Etat congolais s’était entretenu pendant quelques heures lundi 16 novembre avec son homologue angolais.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

L’exercice militaire de ce vendredi avait pour but de « magnifier l’entente parfaite entre les deux forces aériennes », explique l’armée congolaise. Selon le cabinet de Félix Tshisekedi, ce meeting aérien est « la matérialisation d’un soutien militaire assumé de l’Angola aux FARDC ».  Ces avions, ajoutent les conseillers du président de la République, sont ainsi mis à la disposition des forces aériennes congolaises en cas de besoin. 

Mais du côté du FCC, Kikaya Bin Karubi, ancien conseiller diplomatique de Joseph Kabila, soutient que « c’est un message adressé à l’ancien président de la République ». « C’est un message inutile, ajoute-t-il, parce que la crise peut trouver solution en interne dans le cadre de l’accord de coalition qui lie Félix Tshisekedi à son prédécesseur ».  

Kikaya Bin Karubi soutient également que la famille politique de l’ancien président dénonce cette posture adoptée par l’actuel pouvoir qui, dit-il, veut exhiber des muscles après l’échec programmé des consultations politiques lancées depuis deux semaines environ par Félix Tshisekedi.

« S’ils se sentent concernés par ces manœuvres aériennes, ce qu’ils ont un plan contre la République », répond un membre du cabinet de Félix Tshisekedi qui se réjouit du renforcement des liens entre Kinshasa et Luanda. L’Angola est le pays voisin le plus visité par le chef de l’Etat congolais depuis qu’il est au pouvoir. 

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon