Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

RDC: les consultations se poursuivent pour former un nouveau gouvernement

logo de RFIRFI 28/02/2021 RFI
Pour les consultations du Premier ministre, la priorité est donnée aux membres de la nouvelle coalition majoritaire à l’Assemblée nationale (image d'illustration) © RFI/Sonia Rolley Pour les consultations du Premier ministre, la priorité est donnée aux membres de la nouvelle coalition majoritaire à l’Assemblée nationale (image d'illustration)

Nommé Premier ministre le 15 février dernier, Jean-Michel Sama Lukonde Kienge poursuit les consultations en vue de la composition de son gouvernement. Tâche difficile étant donné qu’il dit vouloir prendre en compte les propositions des représentants des différents groupes socio-politiques du pays.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Les journées sont longues pour le Premier ministre. Depuis lundi dernier, il reçoit chaque jour environ cent personnes. Priorité aux membres de la nouvelle coalition majoritaire à l’Assemblée nationale. Au total 24 regroupements composent cette nouvelle majorité qui compte 391 députés sur les 500 de la chambre basse du Parlement.

Il n’y a pas que les politiques qui sont reçus. Même s’il est vrai que le poids politique et les équilibres régionaux compteront dans la confection de ce gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde échange également avec le monde des affaires, les regroupements sociopolitiques, les représentants des femmes, des jeunes, des personnes à mobilité réduite, et bien d’autres.

Auprès de chaque délégation, il présente les grands axes de sa politique, l’essentiel de ses priorités ainsi que les principaux critères pour intégrer son gouvernement. Il écoute ses invités, et note disent ses proches, les propositions jugées pertinentes pour étoffer le programme qu’il aura à présenter devant les députés à la deuxième moitié du mois de mars.

En définitive, chaque groupe doit proposer trois candidats pour chaque portefeuille ministériel dans un gouvernement qui comptera moins de 50 membres, dit son entourage. Et pour l'heure aucune décision n'a été annoncée.

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon