Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Recep Tayyip Erdoğan se rend sur le continent africain, étapes prévues en Angola, Nigeria et Togo

logo de RFI RFI 17/10/2021 RFI
Le président Erdogan lors d'une précédente tournée en Afrique, ici lors de sa visite au Mozambique le 24 janvier 2017 (image d'illustration). © REUTERS/Grant Lee Neuenburg Le président Erdogan lors d'une précédente tournée en Afrique, ici lors de sa visite au Mozambique le 24 janvier 2017 (image d'illustration).

Le président turc entame, ce dimanche 17 octobre, une visite sur le continent africain qui dure jusqu'à mercredi. Recep Tayyip Erdoğan est attendu en Angola aujourd'hui. Il se rendra ensuite au Nigeria, puis au Togo.

Pour Jean Marcou, titulaire de la chaire Méditerranée-Moyen Orient à Sciences Po Grenoble, les tournées qu'effectuent régulièrement en Afrique le président ou de hauts responsables turcs montrent la place du continent africain dans la politique étrangère de la Turquie.

« Visites annuelles »

D'après ce spécialiste de la Turquie, « il y a effectivement depuis une dizaine d’années, on l’observe, des visites annuelles pratiquement du chef de l’État turc ou de responsables de haut niveau en Afrique. Cela montre en réalité l’importance de l’Afrique dans la politique étrangère de la Turquie pour des raisons à la fois stratégiques, économiques et voire militaires aujourd’hui. »

Un « nouveau stade »

« Ce qui est assez intéressant, poursuit M. Marcou, c’est que la politique étrangère de la Turquie en Afrique s’est d’abord tournée vers l’Est et vers des pays musulmans, alors que désormais, on observe depuis quelques années que l’Ouest est l’objet de toutes les attentions de la Turquie, y compris des pays qui ne sont pas majoritairement musulmans. En plus, ce sont trois pays [Angola, Nigeria, Togo] qui ont des liens historiques variés. Donc, cette tournée montre aussi un nouveau stade dans la dimension que prend la politique étrangère de la Turquie en Afrique ».

À lire aussi : La Turquie poursuit son offensive diplomatique en Afrique

Publicité
Publicité

Plus de RFI

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon