Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

RDC : les rebelles ne veulent pas de l'Ouganda dans la force régionale

logo de Euronews français Euronews français 23/06/2022

Les troupes placées sous un commandement kényan devraient être déployées dans les prochaines semaines.

Des miliciens armés près de Rutshuru, en République démocratique du Congo, mercredi 22 juin 2022. © Moses Sawasawa/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved. Des miliciens armés près de Rutshuru, en République démocratique du Congo, mercredi 22 juin 2022.

En RDC, un collectif composé de différents groupes armés a réagit à la suite de l'annonce de Communauté d'Afrique de l'Est de créer une force régionale. Placées sous un commandement kényan, les troupes devraient être envoyées dans l'Est du pays, afin d'apaiser les tensions de la région.

"Et maintenant, nous faisons face à une autre insurrection, une autre agression, avec le même nom que le M23", a déclaré Jules Mukumba, porte-parole du Collectif de résistance pour la défense du peuple, et représentant de la CMC-FDP. "Mais en réalité, ce n'est pas le M23, ce n'est pas le CNDP, mais des pays voisins qui nous attaquent et des pays qui sont connus. Ce sont des pays voisins, principalement l'Ouganda et le Rwanda. Et si nous sommes ici, malgré la présence de l'armée, c'est parce que cette armée n'a pas été capable de nous protéger pendant tout ce temps."

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Selon le collectif, il est primordial d'exclure le Rwanda et l'Ouganda de la force régionale pour que la force soit opérationnelle.

"Si cette force vient combattre le Rwanda, qui est le véritable et le principal agresseur, je pense qu'elle sera la bienvenue, mais il faut revoir le format", continue le porte-parole du collectif. "Je veux dire, exclure le Rwanda et l'Ouganda de ce concept, on pourrait inclure la Tanzanie, n'est-ce pas ? Le Burundi, comme je l'ai dit plus tôt, et le Kenya, ne sont-ils pas là pour nous aider ? Mais il faut aussi être honnête, il y a une force de l'ONU de plus de 17 000 hommes ici qui n'a rien pu faire depuis presque 20 ans."

La présidence congolaise a précisé sur Twitter que la force serait déployée dans les prochaines semaines, et ne "devrait pas comprendre en son sein d'éléments de l'armée rwandaise."

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Euronews français

Euronews français
Euronews français
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon