Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

« Les fonds envoyés au Burundi par la diaspora ont augmenté de 3% depuis 2012 »

logo de Iwacu Iwacu 28/07/2021 Iwacu

Japhet Legentil Ndayishimiye : « L’apport de la diaspora croit d’années en années » A l’occasion du lancement de la semaine de la diaspora ce mardi 27 juillet, le vice-président de la République a appelé les Burundais de la diaspora présents ’’à se forger leur propre vision sur la réalité de la paix et la sécurité au Burundi’’. Dans son mot de circonstance, Japhet Legentil Ndayishimiye, président de la diaspora burundaise, s’est félicité des actions accomplies

Japhet Legentil Ndayishimiye : « L’apport de la diaspora croit d’années en années »

A l’occasion du lancement de la semaine de la diaspora ce mardi 27 juillet, le vice-président de la République a appelé les Burundais de la diaspora présents ’’à se forger leur propre vision sur la réalité de la paix et la sécurité au Burundi’’.

Dans son mot de circonstance, Japhet Legentil Ndayishimiye, président de la diaspora burundaise, s’est félicité des actions accomplies par des membres de la communauté burundaise établie à l’étranger au premier rang desquelles la mise en place de la Radio communautaire Cibitoke Diaspora Network (CDN) par des ressortissants de cette province et la création de l’hôpital de référence de Kigutu, dans la province Bururi.

« Les fonds envoyés au Burundi par la diaspora ont augmenté de 3% depuis 2012 », a précisé le président de la diaspora burundaise. Il a demandé que la dimension diaspora soit intégrée dans l’intitulé du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération au Développement.

Le chef de la diplomatie burundaise, Albert Shingiro a fait savoir que son ministère a donné des facilités aux membres de la diaspora dans les procédures administratives pour la mise en place de projets de développement.

Le ministre a profité de cette occasion que cette semaine de la diaspora abordera le développement du secteur de l’agriculture et l’élevage, une nouvelle orientation du domaine de l’éducation, le plan national de santé publique, la justice équitable pour tous, etc.

« Une nouvelle politique de la diaspora sera bientôt mise en place après celle qui date de 2016 et ayant pris fin cette année », a annoncé le ministre Shingiro.

De sa part, le vice-président de la République, Prosper Bazombanza, a appelé aux membres de la diaspora présents « à forger leur propre vision sur la réalité de la paix et la sécurité au Burundi ». M. Bazombanza a en outre affirmé que le Burundi est dans un processus d’ouverture « totale » et de coopération gagnant-gagnant avec ses partenaires tant bilatéraux que multilatéraux.

Notons qu’à la fin de la première tranche des activités prévues pour cette première journée de la semaine de la diaspora, certains médias, dont Iwacu, se sont vus refuser l’accès au lieu de la tenue des débats : « Nous avons des médias comme la RTNB, Rema, Isanganiro et Mashariki TV que nous avons invités », a signifié le protocole.

Publicité
Publicité

Voir plus de Iwacu

image beaconimage beaconimage beacon