Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Université du Burundi : un décès mystérieux

logo de Iwacu Iwacu 23/07/2021 Iwacu

Le campus Kiriri de l’Université du Burundi où étudiait Désiré Nkurunziza Un étudiant de l’Université du Burundi est mort dans la nuit du 22 juillet après avoir passé l’après-midi du même jour à jouer au football avec ses camarades de classe. Originaire de Makamba, il s’appelait Désiré Nkurunziza. Ses proches sont désemparés et parlent d’une mort choquante et surprenante.Encore sous le choc, M.G, un membre de sa famille, reconnaît que la cause de la mort de Désiré

Le campus Kiriri de l’Université du Burundi où étudiait Désiré Nkurunziza

Un étudiant de l’Université du Burundi est mort dans la nuit du 22 juillet après avoir passé l’après-midi du même jour à jouer au football avec ses camarades de classe. Originaire de Makamba, il s’appelait Désiré Nkurunziza. Ses proches sont désemparés et parlent d’une mort choquante et surprenante.

Encore sous le choc, M.G, un membre de sa famille, reconnaît que la cause de la mort de Désiré Nkurunziza, étudiant de bac 2 à l’Institut d’Éducation Physique et de Sport (IEPS) reste un mystère.

Il affirme avoir appris vers 22h 15 qu’il est gravement malade. En ce moment-là, il dit qu’il s’est directement dirigé vers la chambre du défunt. Quand il a ouvert la porte, il témoigne avoir trouvé ce dernier mourant. « Il a passé tout l’après-midi à jouer au football avec ses camarades de classe dans les deux séances du cours réservé à ce jeu », s’étonne-t-il. Ce qu’affirment unanimement ses camarades de classe et tous ceux qui l’ont vu la veille.

Il fait savoir que vers 22h 40 h, tous ses amis ont tenté de sauver sa vie en le conduisant vers l’hôpital Roi Khaled de Kamenge, mais en vain. « C’est pendant son évacuation qu’il a rendu son dernier soupir. Nous avons mis sa dépouille mortelle à la morgue de l’hôpital Roi Khaled ».

Au campus Kiriri, tous les étudiants interrogés disent être choqués par sa disparition. « Je ne sais pas comment qualifier sa mort. Pour moi, c’est comme s’il a été foudroyé », témoigne un de ses camarades de classe. Un autre étudiant de bac 3, proche de cet étudiant décédé, dit avoir perdu un grand ami. « C’était mon meilleur ami. Et d’ailleurs, j’ai pris le repas du soir avec lui hier vers 20 h. Il était en ce moment-là visiblement en forme. Aucun signe d’un malaise ». Ces étudiants témoignent de ne pas savoir beaucoup de choses sur les causes de sa mort.

Publicité
Publicité

Voir plus de Iwacu

image beaconimage beaconimage beacon