Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

RDC : manifestation à Goma contre la police rwandaise, deux morts

logo de Euronews français Euronews français 20/12/2021

Un policier et un civil ont été tués ce lundi dans les manifestations qui ont eu dans la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Des membres et des partisans de la coalition d'opposition Lamuka participent à une manifestation antigouvernementale dans le quartier de Ngiri-ngiri à Kinshasa, le 13 novembre © ARSENE MPIANA/AFP or licensors Des membres et des partisans de la coalition d'opposition Lamuka participent à une manifestation antigouvernementale dans le quartier de Ngiri-ngiri à Kinshasa, le 13 novembre

Ce lundi, une manifestation contre la venue de la police rwandaise à Goma en RDC, vire au drame, au moins deux personnes ont été tuées.

Au moins un policier et un civil ont été tués ce lundi dans les manifestations qui ont eu dans la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Des jeunes en colère protestaient contre la venue de la police rwandaise à Goma, enflammant des pneus et dressant des barricades. La police a tiré à balles réelles et fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule. Dans le centre-ville, des banques, des boutiques et le marché central sont fermés et les écoles ont renvoyé à la maison les quelques élèves qui s'étaient rendus en cours. Des mouvements de jeunes de Goma avaient appelé à une journée "ville morte" lundi, pour protester contre "la criminalité grandissante".

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

"La manifestation d'aujourd'hui, c'est pour protester. Dans notre pays, nous avons une bonne armée et une bonne police , mais on ne comprend pas pour quel intérêt les Rwandais doivent venir nous sécuriser ici dans notre pays" explique un manifestant.

Samedi, le général Dieudonné Amuli Bahigwa, commissaire général de la police congolaise : "Il n'y a aucun policier, aucune unité qui se prépare quelque part, que ce soit le Rwanda ou n'importe quel autre pays pour venir chez nous à Goma" fin de citation.

Ces derniers jours, les tensions sont montées d'un cran contre les forces de l'ordre. Après qu'un jeune homme de 32, Olivier Mpunga interpellé dans le cadre d'une voiture donnée en gage, torturé et retrouvé mort dans sa cellule, deux policiers ont été arrêtés et déférés devant le parquet.

De plus, lors d'une descente sur terrain, des policiers bien armés ont tiré sur le Ministre d'État en charge des ITP, Alexis Gisaro et toute son équipe lors de la visite des chantiers à Mbudi. L'auteur des tirs a été mis aux arrêts.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Euronews français

Euronews français
Euronews français
image beaconimage beaconimage beacon