Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Biennale de l’artisanat traditionnel en Corée du Sud : Pascal Sètondji, l'un des deux représentants de l'Afrique

logo de Fraternite Fraternite 12/10/2021 Karim O. ANONRIN

La ville de Jinju en Corée du Sud, Ville créative de l’artisanat et des arts populaires, accueille depuis quelques jours l’édition 2021 de la Biennale de l’artisanat traditionnel de Jinju, placée sous le thème « Le droit de l’artisanat traditionnel ». L’évènement, organisé par le Comité de la Biennale de l’artisanat traditionnel de Jinju et par l’Association de promotion des industries créatives de Jinju, se déroulera sur plusieurs jours avec des activités en lien avec l’artisanat, comme des expositions internationales d’art artisanal, des discussions, des réunions et des conférences. Ceci, pour intéresser un large public, notamment celui issu des 12 Villes créatives du domaine de l’« Artisanat et arts populaires » de l’ Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), à savoir Jinju, Gabrovo, Tallinn, Limoges, Fabriano, Carrare, Le Cap, Chiang, Mai, Sukhothai, Paducah, Kanazawa et Porto-Novo au Bénin. A cette activité culturelle, participe l’artiste plasticien Béninois Pascal Sètondji. Selon le Directeur de la culture et du patrimoine à la mairie de Porto-Novo, Richard Hounsou, la participation de l’artiste Pascal Sètondji à cette biennale, est l’aboutissement d’un long processus qui a commencé en 2019 sous l’ancien Maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Djiman Zossou et appuyé aujourd’hui par l’actuel Maire de la même ville, Charlemagne Yankoty. Toujours selon lui, quatre œuvres de l’artiste plasticien Pascal Sètondji ont été convoyées à Jinju pour être exposées. Justement, les artisans, collectionneurs et artistes du monde entier participants, partageront les sensibilités esthétiques, les expériences et les bonnes pratiques et s’offriront des occasions de découvrir et apprécier des arts et savoir-faire de renommée mondiale. C’est du moins ce que l’on apprend de sources proches des organisateurs. Contacté au téléphone, l’artiste plasticien Pascal Sètondji a tenu à remercier toutes les personnes qui de près ou de loin ont contribué à la concrétisation de son voyage en Corée du Sud. Il faut noter qu’en dehors de l’artiste plasticien Béninois Pascal Sètondji, le second Africain participant à cette biennale est un Éthiopien.

Publicité
Publicité

Voir plus de Fraternité

image beaconimage beaconimage beacon