Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L’absence remarquée du FLN dans plusieurs communes

logo de El Watan El Watan 13/10/2021 Anis Khecheba
© Fournis par El Watan

Un fait inédit dans l’histoire de cette formation politique qui s’est toujours targuée d’être «la force politique n°1» en Algérie.

Le Front de libération nationale (FLN) sera absent dans près de 200 communes, à travers le territoire national, lors des élections locales anticipées du 27 novembre prochain, indiquent certaines sources du parti.

Un fait inédit dans l’histoire de cette formation politique qui s’est toujours targuée d’être «la force politique N°1» en Algérie, ayant une présence sur l’ensemble du territoire.

Que ce soit au centre, au sud, à l’est ou à l’ouest du pays, l’ancien parti unique sera donc absent au niveau de plusieurs communes, et même dans quelques-uns de ses fiefs habituels. C’est le cas notamment pour ce qui est des chefs-lieux de wilaya de Constantine ou de Annaba, une ville qui, de tout temps, a été gérée par le PFLN.

Des informations font état, par ailleurs, de son absence quasi totale à Tizi Ouzou, où il ne serait présent que dans une seule commune, sur un ensemble de 67, une wilaya, faut-il le préciser, où il n’y a aucune liste dans 5 communes, alors que dans 19 autres, il n’y a qu’une seule en lice.

Des rapports de presse font état également de l’absence du FLN dans 26 communes de la wilaya de Djelfa, par exemple, où pourtant il avait décroché tous les sièges lors des législatives du 12 juin dernier, ou à Tipasa, au centre du pays, où il est absent dans 14 communes sur 28, c’est-à-dire 50%.

Suite de l’article dans l’édition papier

L’article L’absence remarquée du FLN dans plusieurs communes est apparu en premier sur El Watan.

Publicité
Publicité

Plus d'info: El Watan

image beaconimage beaconimage beacon