Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les partis ont plaidé pour plus de prérogatives aux élus locaux

logo de El Watan El Watan il y a 6 jours Anis Khecheba
© Fournis par El Watan

La campagne pour les élections locales du 27 novembre a pris fin hier à minuit. A partir d’aujourd’hui, les candidats sont tenus en vertu de l’article 74 de la loi électorale d’observer le silence électoral.

Durant ces trois semaines de campagne, les candidats ont plaidé pour le renforcement des prérogatives des élus locaux sans manquer de critiquer l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

Les deux partis de l’ex-alliance présidentielle (FLN, RND) sont pratiquement les seuls à avoir présenté chacun plus de 1000 listes électorales et leurs deux premiers responsables ont été les plus actifs sur le terrain. Dans ces meetings, le SG Abou El Fadhl Baâdji, dont le parti participe avec plus de 31 000 candidats, revendique l’«élargissement» des prérogatives des élus locaux des assemblées communales (APC) ou de wilaya (APW).

Ce qui permettra, insiste-il, d’ériger les élus locaux en «partenaires» de l’administration, en évitant tout contentieux entre les deux parties. Ces prérogatives devant être introduites dans les prochains codes communal et de wilaya devraient contribuer à la réalisation du développement local et à la promotion des investissements à travers le pays, ce qui aura un impact positif sur l’économie nationale, selon le SG du FLN.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier

L’article Les partis ont plaidé pour plus de prérogatives aux élus locaux est apparu en premier sur El Watan.

Publicité
Publicité

Plus d'info: El Watan

image beaconimage beaconimage beacon