Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Inauguration à la des amphithéâtres «Omar Fassi-Fehri» et «Albert Sasson»

logo de Al Bayane Al Bayane 24/11/2021 AL Bayane

Faculté des sciences de RabatLégendes :Omar Fassi : « c’est un geste qui honore tous les chercheurs marocains »Albert Sasson : « il faut défendre la science contre le charlatanisme »Invités à s’exprimer lors d’une cérémonie organisée, à l’initiative de la faculté des sciences de Rabat (Université Mohammed V, Rabat), à l’occasion de l’inauguration mardi de deux amphithéâtres baptisés en leurs noms respectifs, en hommage à leurs apports scientifiques, les

© Présenté par

Faculté des sciences de Rabat

Légendes :

Omar Fassi : « c’est un geste qui honore tous les chercheurs marocains »

Albert Sasson : « il faut défendre la science contre le charlatanisme »

Invités à s’exprimer lors d’une cérémonie organisée, à l’initiative de la faculté des sciences de Rabat (Université Mohammed V, Rabat), à l’occasion de l’inauguration mardi de deux amphithéâtres baptisés en leurs noms respectifs, en hommage à leurs apports scientifiques, les professeurs Omar FASSI-FEHRI et Aldert SASSON, deux sommités internationales dans le domaine de la recherche scientifique, ont respectivement exprimé leur gratitude pour la reconnaissance et la générosité de l’institution universitaire où ils ont servi pendant des années.

C’est un geste mémorable, selon Pr Omar Fassi-Fehri, qui n’a pas caché sa joie de voir un amphithéâtre baptisé en son nom, étant donné que l’amphi est un espace symbolique d’apprentissage et d’enseignement de la science et de transmission de la connaissance.

L’amphi est un espace particulièrement symbolique où il se rendait une fois ou deux par semaines pendant plus de 40 ans, en dehors des jours fériés et des vacances pour enseigner, interagir avec les étudiants et exercer son noble métier, défini par Albert Einstein comme étant « l’art suprême de réveiller la joie dans le savoir et l’expression créative », a-t-il rappelé.

Outre l’enseignement, l’amphithéâtre est également un lieu de rencontre, de communication et de partage avec les autres pour transmettre savoir et connaissances dans le respect des règles de l’art d’enseigner.

Cette joie est d’autant plus grande quand il s’agit de transmettre les connaissances dans la discipline scientifique qu’on aime, a-t-il dit, exprimant sa gratitude et ses remerciements à tous ceux qui ont pris l’initiative de l’honorer en baptisant un amphithéâtre en son nom.

Selon lui, cet hommage est un geste qui honore tous les professeurs et collègues et tous ceux qui exercent ce noble métier pour transmettre le savoir et la connaissance et participer au développement de la recherche scientifique.

Pour sa part, Pr Albert Sasson n’a pas caché non plus sa joie d’être honoré par ce geste, qui perpétue en fait, a-t-il dit, une tradition qu’il avait lui-même inaugurée quand il était doyen de la Faculté des sciences relevant de l’Université Mohammed V entre 1963 et 1969.

«C’est un évènement émouvant qui me touche profondément moi et ma famille », a-t-il dit, tout en exprimant ses sentiments de fierté de voir un amphithéâtre porter son nom au sein d’une institution où il servi pendant des années.

Evoquant par ailleurs la situation scientifique en l’état actuel des choses et en particulier la multiplication des attaques contre la science par des ignorants, il a indiqué que les chercheurs sont aujourd’hui appelés non seulement à faire preuve d’assiduité et de rigueur pour développer davantage la science et contribuer au progrès, mais également et surtout à défendre la science contre le charlatanisme.

Et ce pour la simple raison que« les fausses idées se multiplient lorsque les gens de raison se taisent », a dit un jour Nelson Mandela en visite au siège de l’UNESCO.

Selon lui, la science est aujourd’hui attaquée de toutes parts par des ignorants et parfois par d’éminents chercheurs qui se transforment en charlatans et en simples criminels. En prêchant des idées fausses, ils privent l’humanité des bienfaits du progrès, allusion faite à ce professeur français qui n’a pas hésité à falsifier les résultats de ses « travaux de recherche » ou à une ex ministre sud-africaine qui appelait les malades du SIDA à ne pas prendre de médicaments antiviraux.

En cette période de coronavirus, plusieurs « hommes de sciences » se sont transformés en charlatans pour s’attaquer à la vaccination et à la science.

C’est pourquoi, il est nécessaire plus que jamais de s’impliquer pour défendre la science, victime d’un procès injuste, au moment où la recherche scientifique continue de sauver de nombreuses vies humaines à travers le développement de vaccins et de médicaments.

Plusieurs orateurs ont pris la parole pour souligner les apports scientifiques et les qualités humaines des deux éminents chercheurs marocains dont la notoriété dépasse les frontières nationales.

OMAR FASSI-HEHRI

Omar FASSI-FEHRI, Secrétaire perpétuel de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques depuis 2004, est professeur de physique à la Faculté des Sciences, Université Mohammed V-Agdal, Rabat

Il est titulaire de la licence es-sciences mathématiques, de la licence es-sciences physiques et du Doctorat de spécialité 3ème cycle à l’Université de Paris (Département d’Astrophysique Fondamentale Meudon- Paris).

Il a obtenu le Doctorat d’Etat en mécanique à l’Université de Metz (Institut de Génie Mécanique et Productique).

Il a été recruté à la Faculté des Sciences de Rabat comme Assistant en 1968 et nommé Maître de conférence en 1975, puis Professeur de l’Enseignement Supérieur en 1982.

Il a été aussi Maître -Assistant vacataire à l’Université Paris VII (1973-1974).

Omar Fassi-Fehri est Professeur de mécanique à la Faculté des Sciences de Rabat depuis 1975 jusqu’à ce jour, Directeur du Laboratoire de mécanique et des matériaux (Faculté des Sciences – Rabat). Depuis 1981, il a encadré plus de trente thèses (d’Etat et de 3ème cycle) et a été membre du Jury d’agrégation de physique de 1988 à 1992, Président du Jury d’agrégation de mécanique (construction mécanique) de 1989 à 1991, Directeur de l’Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique (ENSET-Rabat) de 1991 à 1998, Secrétaire d’Etat chargé de la Recherche Scientifique de 1998 à 2002, Ministre Délégué chargé de la Recherche Scientifique de 2002 à 2004.

Il est auteur ou co-auteur de plusieurs articles scientifiques ou communications dans des revues ou conférences internationales. Ses travaux scientifiques portent sur la cosmologie, les matériaux et le génie mécanique.

Pr. Fassi-Fehri a été Président de la Société Marocaine des Sciences Mécaniques de 1991 à 1998. Depuis 1998 il en est le Président Honoraire.

Il est Chevalier de l’Ordre du Trône depuis 1993 et Officier de l’Ordre des Palmes Académiques depuis 1997.

ALBERT SASSON :

Albert SASSON est un membre fondateur de l’Académie des Sciences et Techniques Hassan II. Il a eu une carrière scientifique remarquée en tant que Professeur et Doyen de la Faculté des Sciences de Rabat, ainsi qu’à l’UNESCO à Paris. Il a été Assistant Directeur Général de l’UNESCO et Conseiller spécial pour le Directeur Général de 1993 à 1999. Il a occupé le poste de Professeur invité à la United Nations University Institute of Advanced Studies (Yokohama, Japon). Il est un consultant pour plusieurs agences spécialisées des Nations Unies, divers gouvernements, des institutions nationales et régionales, ainsi que pour la Commission Européenne. Il est Président de l’Association BioEuroLatina qui promeut la coopération entre Europe et Amérique Latine en termes de biotechnologie. Albert Sasson a été nommé membre du Conseil National des Droits de l’Homme (CCDH) du Royaume par le Roi du Maroc, ainsi que du Conseil de direction de l’Institut Royal des Etudes Stratégiques (IRES) et du Conseil Economique et Social. Ses recherches et ses travaux représentent plus de 200 publications dont de nombreux ouvrages et analyses en biotechnologies dans les pays émergeants sur plus de 38 ans.

M’Barek TAFSI

Publicité
Publicité

Voir plus de Al Bayane

image beaconimage beaconimage beacon