Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les collectivités locales sous la loupe : La commune de Touza persiste et signe

logo de La Presse de Tunisie La Presse de Tunisie il y a 4 jours Samir DRIDI
© Présenté par
Pour la seconde fois, la commune de Touza relevant du gouvernorat de Monastir devance toutes les autres communes avec un score de 97/100. Dans le Grand Tunis, la commune de M’hamdia relevant du gouvernorat de Ben Arous arrive en tête avec un score de 92/100.

Dans le cadre du Programme de développement urbain et de gouvernance locale, un nouveau système de transfert des subventions aux communes a été élaboré. Selon ce système, le montant de la subvention annuelle non affectée est calculé sur la base d’une formule transparente, objective et équitable. Il est toutefois conditionné par une évaluation des performances des communes ainsi que par la satisfaction des conditions minimales requises.

Ainsi, les communes sont-elles évaluées par le Comité du contrôle général des services publics selon des critères et en se basant sur une grille d’évaluation qui couvre trois domaines : l’amélioration des services rendus, la participation et la transparence, et l’amélioration des ressources. Chaque commune doit obtenir un score minimal de 50 points sur 100 dans le cadre de l’évaluation de la performance assurée par le corps du contrôle général des services publics et ce pour bénéficier d’une part ou de la totalité de la subvention annuelle non affectée au titre de l’évaluation de la performance.

Un mécanisme efficace, redoutable et redouté par les communes qui s’apparente à un examen de passage de fin d’année. Les cancres sont privés de subvention sans compter l’impact de leur mauvaise prestation sur le jugement des citoyens porté sur l’action de l’équipe municipale. Mais aussi paradoxal que ceci puisse paraître, certaines communes, profitant du manque de visibilité de pareilles instances de contrôle, tentent de maquiller la vérité et d’induire en erreur le citoyen en publiant de fausses informations relatives à l’évaluation des performances des collectivités locales. Les mauvais élèves ont toujours recours à la triche.

Pour l’année 2021, c’est la commune de Touza, ville du Sahel tunisien rattachée administrativement au gouvernorat de Monastir, qui caracole en tête du classement des meilleures communes avec un score de 97/100. Présidée par le maire Fouad Ferjani, la municipalité de Touza n’est pas à sa première consécration puisqu’elle a devancé toutes les autres communes dans le classement général en 2019.

Sur le plan national, Cheneni Nahal (Gabès) a glané la seconde place avec un score de 96/100. Dans le Grand Tunis, la commune de M’Hamdia, relevant du gouvernorat de Ben Arous, arrive en tête avec un score de 92/100. Celle d’Ezouhour, gouvernorat de Kasserine, arrive à la dernière place avec un score de 34/100.

La publication de l’évaluation des performances des collectivités locales a relevé les carences de certaines communes, notamment au niveau des mécanismes de gestion des plaintes des citoyens qui n’ont pas été respectés par certaines municipalités dont celle du Kram (Tunis), Mnihal (Ariana), Ouerdanine et Zéramdine (Monastir), Ksour Essef (Mahdia) Matmata Jdida (Gabes) Metlaoui (Gafsa) Houmt Souk Djerba (Médenine).

Publicité
Publicité

Voir plus de La Presse de Tunisie

La Presse de Tunisie
La Presse de Tunisie
image beaconimage beaconimage beacon