Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

“Ça fout le cafard” : la notoriété d’Alain Souchon “gênante” pour ses fils

logo de Gala Gala il y a 3 jours Agence 6 Media
“Ça fout le cafard” : la notoriété d’Alain Souchon “gênante” pour ses fils © OLIVIER BORDE / BESTIMAGE “Ça fout le cafard” : la notoriété d’Alain Souchon “gênante” pour ses fils

Alain Souchon partage sa passion pour la musique avec ses fils, Pierre et Ours. Les deux musiciens doivent composer avec la notoriété de leur papa et leur statut de « fils de ».

Chez les Souchon, le talent, c’est de famille. Alain Souchon, 76 ans, a sans aucun doute légué sa fibre musicale à ses fils, Pierre et Ours. Ce vendredi 30 juillet, dans les colonnes de Midi Libre, Alain Souchon évoque ses relations avec sa progéniture, dont il est très proche. « On s’entend bien, on aime être ensemble, dire des bêtises, rigoler et faire de la musique. » Ce papa très fier aborde tout d’abord avec beaucoup de joie la carrière de Pierre, qui crée des chansons pour d’autres. « Quand je lui demande d’en faire une avec moi parce que seul je n’y arrive pas, on passe des bons moments ensemble. »

GALA VIDEO - “Ça fout le cafard” : la notoriété d’Alain Souchon “gênante” pour ses fils
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Ours (Charles de son vrai nom), quant à lui, connaît une carrière de chanteur. Le fils cadet de la star souffre parfois de son statut de « fils de ». « Ma notoriété peut être gênante, quelquefois des gens lui demandent de chanter Foule sentimentale, ça fout le cafard ». Et pourtant, son fils ne se décourage pas, loin de là. « Ce n’est rien parce qu’il s’en sort très bien, il donne beaucoup de concerts, il fait ses chansons dans son coin, elles sont très émouvantes et pas du tout influencées par ce que je fais », conclut le père de famille.

Les Souchon travaillent en famille

En ce moment, Alain Souchon travaille avec ses deux fils sur l’enregistrement de certaines de ses anciennes chansons. Pierre, l’aîné, avait déjà travaillé avec son père à la composition du troisième opus du conte musical Le Soldat Rose à la fabrique de jouets. Un conte dans lequel Ours incarne l’un des deux canards en plastique avec son frère Pierre Souchon.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon