Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Serge Gainsbourg : "pudique" mais "drôle", ce qu'il a accepté de faire pour Patrick Sébastien

logo de Gala Gala 21/11/2020 Julia AVELLANEDA
Serge Gainsbourg : "pudique" mais "drôle", ce qu'il a accepté de faire pour Patrick Sébastien © Bestimage Serge Gainsbourg : "pudique" mais "drôle", ce qu'il a accepté de faire pour Patrick Sébastien

Patrick Sébastien est revenu dans les colonnes du Parisien sur son amitié avec Serge Gainsbourg et sur ce que le chanteur a accepté de faire pour lui, quitte à friser le ridicule face caméra.

Serge Gainsbourg était prêt à tout pour son ami Patrick Sébastien. L'ancien animateur de France 2 est revenu ce samedi 21 novembre, jour de la diffusion d'un documentaire à son sujet sur C8, sur un service que le chanteur lui a rendu. Dans les colonnes du Parisien, il a confié : "Quand j’ai demandé à Gainsbourg de se déguiser en Boy George, il l’a fait. Il était pudique, drôle, fragile, attachant."

La légende de la chanson a en effet accepté d'adopter l'accoutrement du Britannique, le temps d'une séquence de l'émission Carnaval, en 1984. L'ex-présentateur du Plus grand cabaret du monde livre une de ses imitations cultes de Serge Gainsbourg, lunettes noires sur les yeux, cigarette entre les doigts et verre de whisky à la main, tandis que le véritable Gainsbarre, affublé d'une robe, d'une perruque et d'un chapeau melon, chante Do you really want to hurt me en playback. Les deux se rapprochent et Serge Gainsbourg déclare "Baby, I love you baby" avant d'embrasser son ami.

Relire la vidéo

Il l'a aussi fait pleurer face caméra

Ce n'est pas le seul moment d'anthologie que Patrick Sébastien, qui était aussi un grand ami de Jacques Chirac, a offert aux fans de Serge Gainsbourg. En 1988, trois ans avant le décès de ce dernier, la chorale des Petits Chanteurs d’Asnières est venue lui chanter "On est venu te dire qu'on t'aime bien", une reprise du titre Je suis venu te dire que je m'en vais, sur le plateau de Sébastien c'est fou. Le père de Charlotte Gainsbourg n'a pas pu retenir ses larmes. Pudique et manifestement gêné, il est allé embrasser les jeunes interprètes.

© Fournis par Gala Patrick Sébastien et Serge Gainsbourg sur le plateau de "Sébastien c'est fou", le 16 janvier 1988. Bestimage
Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon