Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Just Mining dans la tourmente: son patron s'explique sur BFM Business

logo de BFMTV BFMTV 13/05/2022

La société française Just Mining a subi les frais de l'effondrement du stablecoin terra usd (UST). Son patron Owen Simonin est revenu sur cet évènement sur BFM Business.

Owen Simonin de JustMining le 13 mai 2022 sur BFM Business © BFM BUSINESS Owen Simonin de JustMining le 13 mai 2022 sur BFM Business

L'effondrement du stablecoin terra usd (UST) a eu des conséquences dans l'écosystème crypto, y compris pour des sociétés dont les clients étaient exposés à ce stablecoin. La société française Just Mining en a notamment subit des frais comme expliqué sur BFM Crypto sur sa verticale de lending, la société étant notamment exposée à hauteur de 30 % à la blockchain luna pour générer des intérêts sur le protocole, dans le cadre de ses produits de lending.

Dans la finance décentralisée, il existe des pools de liquidés qui permettent d’échanger de nombreux stablecoins, dont l'UST, le DAI, etc. Quand il y a eu la chute de l’UST, leurs détenteurs en ont tellement vendu en masse que le pool de liquidités a été déstabilisé. Ce qui a généré une plus forte exposition que prévu à l'UST, celle-ci étant passée de 30 à 40%.

Sur le plateau de BFM Bourse cet après-midi, son patron Owen Simonin a donné des précisions sur ce qu'il s'est passé. Just Mining compte 65.000 clients, et 4000 d’entre eux étaient positionnés sur ce produit de lending.

"Dès qu’il y a eut le premier peg, le 10 mai, cela a reventilé une partie des fonds dans la finance décentralisée, et cela nous a surexposé, à plus de 40 %, même au-delà de 45 % à un moment donné. Et instantanément, on a pris la position d’utiliser une partie des fonds propres de l’entreprise pour redescendre en dessous des 40 % d’exposition et le geler. Quand on a vu que ça continue à décrocher, on a lancé un plan exceptionnel d’urgence pour contacter les clients pour les éduquer sur la situation et prendre des mesures d’urgence", a déclaré Owen Simonin.

Concrètement, Just Mining a injecté une deuxième fois des fonds propres de l’entreprise pour couvrir le manque de peg sur cette partie du contrat, à hauteur de 1250 dollars par clients, ce qui couvrait 73 % de l’intégralité de ses clients sur ce contrat: environ 3000 clients sur les 4000 étaient positionnés et "il n’y avait plus que 27 % des clients qui avaient un risque liés à la position que nous avions sur le produit de lending."

Pour rappel, le stablecoin terra usd (UST) est un stablecoin dit algorithmique, qui maintient sa parité avec le dollar avec un algorithme et une cryptomonnaie. En matière de stablecoin, lorsque le cours du sous-jacent varie à la hausse ou à la baisse, la valeur du stablecoin doit s'aligner sur ce dernier. La promesse est de tenir en permanence la parité, par exemple 1 UST = 1 dollar. Cet ancrage à une devise s'appelle aussi un "peg" ("arrimage" en anglais). Lorsqu'il y a un écart entre la valeur du sous-jacent et celle du stablecoin, on parle de "dé-peg" ou "perte de parité".

Ce dernier en profite d'ailleurs pour rappeler que ce "n'est pas une produit de gestion discrétionnaire: nous pouvons diversifier les fonds pour le client mais nous ne pouvons pas prendre de décision en leur nom". La société a donné la choix à ses clients de rester ou de sortir de leur position: 27% des clients assujettis sont sorti sur du très court terme, les premiers sont sortis à 17% de perte et 8% pour ceux qui sont sortis en début de soirée, d’autres ont décidé de sortir le lendemain ou de rester, précise Owen Simonin.

Just Mining va-t-elle tenir le coup? Ce scénario ne concerne qu’un service sur soixante proposés par la société. "Bien que nous ayons engagé des fonds propres, on n’était pas tenu de le faire contractuellement, mais cela faisait partie de notre position morale. On veut être partenaire de nos clients.", explique son patron.

"On a engagé une partie de la trésorerie qui ne remet pas en cause un quelconque produit de la plateforme et même de l’exécution et de l’exploitation de la structure. Naturellement, c’est un coût pour beaucoup." Désormais, pour ce dernier, l'heure est à "l’opérationnalité, il faut prendre plus de recul et pourquoi pas recréer un produit plus solide", explique ce dernier qui pense que la perte vertigineuse de valeur du terra usd aura des répercussions dans la finance décentralisée.

Just Mining n'est pas la seule société concernée par ce cas de figure, toutes celles proposant du staking ou du lending de cryptomonnaies pourraient aussi être amenées à communiquer dans les prochains jours.

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon