Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

TOUT COMPRENDRE - Pourquoi le marché des cryptomonnaies est-il en pleine tempête?

logo de BFMTV BFMTV 13/05/2022

La semaine a été chahutée pour le marché des cryptomonnaies, en particulier avec l'instabilité des stablecoins. Avec quelles conséquences?

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

L'actualité des cryptomonnaies a été intense cette semaine, avec un écosystème vivant de fortes turbulences. BFM Crypto vous propose de comprendre ce qu'il s'est passé, lien que l'on peut faire entre le marché des stablecoins et des cryptomonnaies et ce à quoi on peut s'attendre.

Contrairement aux croyances, la plupart des cryptomonnaies sont dites "pseudonymes". © AFP Contrairement aux croyances, la plupart des cryptomonnaies sont dites "pseudonymes".

· Quelle est la situation actuelle sur le marché des cryptomonnaies?

Au moment de la rédaction de cet article, la plupart des cryptomonnaies ont remonté (un peu) la pente, s’éloignant de leur chute vertigineuse au cours de ces derniers jours. Par exemple, le cours du bitcoin a gagné 7% sur 24 heures, s'échangeant à plus de 30.000 dollars. Il en est de même pour l'ether, la deuxième plus grosse cryptomonnaie, qui a également gagné 7%, s'échangeant à un peu plus de 2000 dollars. Mais le marché des cryptomonnaie se caractérise par sa volatilité, donc les variations au jour le jour doivent être regardées avec distance.

D'ailleurs, malgré ce récent rebond, si l'on regarde l'évolution du cours des cryptomonnaies sur à peine une petite semaine, elles ont toutes chuté, à l'instar du bitcoin (-15%), de l'ether (-22%) ou encore du dogecoin (-28%). Par rapport à son plus haut historique, à 69.000 dollars en novembre dernier, le bitcoin a même chuté de 50%.

· Pourquoi le marché des cryptomonnaies a-t-il chuté cette semaine?

Tout d'abord, ce qu'il faut comprendre, c'est qu'un repli du bitcoin – qui est la reine des cryptomonnaies – entraîne généralement dans sa chute la plupart des autres cryptomonnaies, dont l'ether ou encore la cryptomonnaie luna, qui s'est pour le coup totalement effondrée mais pour d'autres raisons.

Globalement, comme tous les actifs risqués, les cryptos sont sous pression avec le contexte économique morose et surtout le durcissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale (ou Fed), la banque centrale américaine, qui vise à maîtriser une inflation galopante. Schématiquement, avec la hausse des taux d'intérêt, l'argent coûte plus cher et il y a moins de liquidités dans le système économique. Jusque là, les actifs risqués avaient largement bénéficié des taux bas, en attirant de plus en plus d'investisseurs. C'est désormais le mouvement inverse qui s'opère. Les actifs risqués sont les plus pénalisés par la hausse des taux.

Par ailleurs, ce que l'on observe depuis quelques mois, c'est que le marché des cryptomonnaies est devenu de plus en plus corrélé au Nasdaq, l’indice boursier américain dédiée aux entreprise technogiques comme Google ou encore Meta (anciennement Facebook). Pour faire simple: si le Nasdaq progresse, le bitcoin progresse et inversement si le Nasdaq plonge, alors la cryptomonnaie plonge.

Et avec le dernier relèvement des taux de la banque centrale américaine, le Nasdaq a perdu 4% mardi, entraînant dans sa chute le marché des cryptomonnaies. Or, le marché des cryptomonnaies étant plus petit (1500 milliards de capitalisation mardi) que le Nasdaq (19.276 milliards selon Factset), il est aussi sujet à plus de volatilité. Un repli du Nasdaq a ainsi tendance à se traduire par une chute encore plus forte du marché des cryptomonnaies.

· Pourquoi certaines cryptomonnaies chutent plus que d'autres?

La marché des cryptomonnaies, qui pèsent désormais autour de 1.200 milliards de capitalisation (contre près de 3000 milliards de dollars au plus haut en novembre dernier), compte plusieurs milliers de cryptomonnaies, avec des caractéristiques différentes (histoire, utilité, communauté...) et donc des volatilités différentes.

Le bitcoin pèse par exemple 584 milliards de capitalisation, l'ether en tant que deuxième cryptomonnaie pèse 255 milliards de capitalisation, mais le reste des cryptomonnaies ont des capitalisations beaucoup moins importantes selon les chiffres de Coinmarketcap.

"Toutes les cryptomonnaies ne se valent pas. Certaines ont été créées comme le bitcoin il y a plus de dix ans, d’autres sont beaucoup plus jeunes, plus immatures", a souligné ce vendredi matin Claire Balva de chez KPMG sur BFM Business.

Cela explique notamment que dans un contexte général de chute des cryptomonnaies, certaines soient plus résistantes que d'autres. Ainsi, si le bitcoin a chuté de 15 % en une semaine, la cryptomonnaie luna a carrément chuté de 100 % en une semaine.

· Pourquoi la cryptomonnaie luna s'est totalement effondrée?

La chute vertigineuse de la cryptomonnaie luna a été accélérée dans un contexte de chute des cryptomonnaies et de perte de confiance en la blockchain Terra. Créée en 2018, la blockchain Terra dispose de son propre stablecoin algorithmique, le terra USD (UST) qui est lié à la cryptomonnaie luna. Or, du fait de sa conception, l'UST n'a pas résisté au choc de volatilité du marché des cryptos et s'est très largement écarté de sa promesse de parité avec le dollar (1 dollar = 1 UST en théorie). Désormais, l'UST vaut à peine 0,21 dollar. Et il a entraîné dans sa chute la crypto luna.

Cette nuit, le cours de la cryptomonnaie luna s'est effondré, chutant de 99,97%, se retrouvant à 0,00005 dollar. En l'espace de quelques jours, cette cryptomonnaie qui figurait dans le top 20 des cryptomonnaies en termes de capitalisation, avec l'équivalent de 40 milliards de dollars en circulation, est désormais passée sous les 355 millions de dollars de capitalisation.

"La demande de vente a été tellement forte sur luna et les cryptomonnaies, que les algorithmes de l’UST n’ont pas tenu ce choc de volatilité", résume Laurent Pignot, analyste financier.

Et désormais, c'est l'avenir de la blockchain Terra qui est clairement menacé. Si la blockchain s'était arrêtée quelques heures ce matin, elle vient de reprendre la validation de ses blocs. Mais son avenir reste incertain.

Ce qui est finalement plus inquiétant, c'est que la crise que connaît à ce jour l'écosystème Terra pourrait avoir des répercussions sur l'écosystème global des cryptomonnaies.

· Quel lien peut-on faire entre les stablecoins et l'ensemble des cryptomonnaies?

Cette semaine, le marché des stablecoins a vu le stablecoin terra usd (UST) s'effondrer: il s'agit d'un stablecoin algorithmique qui est à différencier des stablecoins dit "classiques", ce que BFM Crypto vous explique ici.

Le marché des stablecoins dit "classiques" (parmi lesquels figurent notamment l'USDT de Tether, l'USDC de Circle et le Binance USD de Binance) reste un marché différent des cryptomonnaies. En effet, un stablecoin (ou cryptomonnaie stable) est un crypto-actif (ou actif numérique) qui est arrimé la plupart du temps à une monnaie fidiciaire comme l'euro ou le dollar.

Or, une crise sur le marché des stablecoins pourrait avoir des répercussions sur le marché des cryptomonnaies en général. Car les stablecoins servent notamment aux traders de cryptos, qui peuvent par exemple s'en servir pour mettre de côté leurs gains et qu'ils ne soient plus exposés à la volatilité des cours.

· Pourquoi l'écosystème crypto a les yeux rivés sur le tether?

Dans un contexte d’effondrement du stablecoin terra usd (UST) de la blockchain Terra, les yeux des investisseurs sont désormais rivés sur le plus gros stablecoin de l'histoire: le tether (ou USDT), qui pèse à ce jour 79 milliards dollars de capitalisation selon le site Coinmarketcap.

Jeudi, le tether est tombé en dessous de son ancrage de 1:1 avec le dollar pour s'échanger à 0,97 dollar, créant des sueurs froides à ses détenteurs. Il est depuis remonté, valant 0,99 dollars au moment de la rédaction de ce papier.

Or, dans ce contexte général de méfiance, le tether manque de trasparence sur les fonds qu'il détient, comme l'explique un article de BFM Crypto ce vendredi matin. Et une question se pose: si tout le monde voulait retirer ses dollars américains sur ce stablecoin, tether aurait-elle suffisamment de cash pour rembourser ces 79 milliards de dollars de capitalisation? Difficile de le savoir.

"On pourrait être dans un scénario comme dans la crise de 1929, cela entacherait la confiance dans le tether mais aussi dans les crytomonnaies, car notamment le tether est beaucoup utilisé pour réaliser du trading", explique Vincent Boy, analyste chez IG France. "Comme le marché est naissant, il y a beaucoup de risques, il ne faut pas que la confiance soit entachée, et que l’on revienne à des années en arrière. Même si les cryptomonnaies chutent totalement, il y aura toujours un marché car c’est une technologie online, la blockchain restera même si le bitcoin tombe à 1 dollar", ajoute ce dernier.

En plus de faire perdre beaucoup d'argent aux particuliers, une forte chute des cryptomonnaies mettrait aussi en péril le bilan de nombreuses entreprises ayant misé sur le bitcoin, comme Tesla ou encore Microstrategy. "Les sociétés ayant du bitcoin dans leur trésorerie pourraient se retrouver fortement endettées et ne plus pouvoir rembourser leur dette", alerte Vincent Boy.

A ce jour, l'USDT ne risque pas de chuter tant que particuliers et investisseurs ne décident pas de retirer massivement leurs fonds. Mais son léger repli après l'effondrement du terra usd remet en question l'apparente stabilité de ces actifs, qui ont montré des failles en l'espace de quelques jours. Dans ce contexte, le régulateur américain, à travers la voix de l'actuelle sécrétaire au Trésor des Etats-Unis Janet Yellen, souhaite avancer sur son projet de régulation des stablecoins et des cryptomonnaies.

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon