Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Cameroun : André Onana voit sa peine réduite de trois mois par le TAS

logo de Journal du Cameroun Journal du Cameroun 10/06/2021 Christian DJIMADEU
© Fournis par Journal du Cameroun
Suspendu douze mois pour dopage, le gardien de l’Ajax a vu sa sanction être réduite à neuf mois par le Tribunal Arbitral du Sport ce jeudi.

Le Tribunal Arbitral du Sport a enfin donné son verdict dans l’affaire André Onana (25 ans). Alors que le gardien camerounais de l’Ajax était soupçonné d’avoir volontairement ingéré des produits dopants, sa suspension, initialement prévue à un an, a été réduite. Le TAS a décidé de la faire passer à 9 mois, mais l’international camerounais (18 sélections) a toutefois été reconnu coupable dans l’affaire, en ayant ingéré « par erreur » les médicaments destinés à sa femme.

Une décision contestable pour le club néerlandais, qui avait décidé de faire appel de cette sanction. Finalement, il pourra rejouer le 4 novembre 2021. D’ici là, Onana aura l’autorisation de s’entraîner avec son club deux mois auparavant, soit le 4 septembre. Il pourra donc disputer la prochaine Can que son pays organisera à partir du 9 janvier 2022.

Alors que la suspension avait débuté le 4 février dernier, elle prendra donc fin le 3 novembre prochain, ce qui signifie qu’André Onana pourra refouler les terrains en 2021. « Sur cette base, la Formation a considéré qu'une interdiction de 9 mois était proportionnelle à la négligence commise et a réduit la suspension de 3 mois, mais n'a pas pu accepter la demande du gardien de but de supprimer entièrement la suspension. » Reste désormais à connaître son club la saison prochaine alors qu’Arsenal est toujours intéressé par son profil.

Publicité
Publicité

Plus de Journal du Cameroun

Journal du Cameroun
Journal du Cameroun
Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon