Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Ligue Europa : le quatuor en or de la Real Sociedad

logo de Le Figaro Sports Le Figaro Sports 25/11/2021 www.lefigaro.fr
Robin Le Normand, David Silva, Alexander Isak et Mikel Merino. © Panoramic Robin Le Normand, David Silva, Alexander Isak et Mikel Merino.

Les Basques de la Real Sociedad débarquent sur le Rocher ce jeudi (21h) pour la 5e journée de la phase de groupes de Ligue Europa. Dauphins du Real Madrid en Liga, les hommes d'Imanol Alguacil sont impressionnants cette saison.

Un jeu séduisant à base de possession et de pressing, des buts à la pelle... le club de San Sebastian est sans doute l'un des épouvantails de cette compétition. Si la force des Espagnols vient avant tout du collectif, quatre individualités se détachent clairement. L'AS Monaco devra les surveiller de très près.

Le méconnu Robin Le Normand

À l’exception des suiveurs les plus assidus de la Liga, peu de gens connaissent Robin Le Normand. Pourtant, le défenseur de la Real Sociedad est depuis plusieurs saisons déjà l'un des tout meilleurs centraux du championnat espagnol. Et il est français !

À l’instar d'Antoine Griezmann, Le Normand, bien qu'il soit formé à Brest, a fait ses gammes dans la péninsule Ibérique, du côté de San Sebastian. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Français s'est pleinement imprégné de la culture footballistique espagnole.

Loin des standards actuels de «monstres physiques», le joueur de 25 ans dispose d'un profil «à l'espagnol» et mise d'avantage sur sa technique et son anticipation plutôt que sur les contacts. Son atout principal est sa qualité de passe, ce qui lui permet très souvent de faire ressortir le ballon proprement. Il est le patron de la défense et la véritable rampe de lancement de son équipe.

Si le club du Pays basque possède la 3e meilleure défense du championnat d'Espagne (avec seulement 10 buts encaissés en 14 rencontres), Robin Le Normand n'y est pas étranger. Il est également le 4e joueur du championnat à effectuer le plus de passes (son pourcentage de passes réussies est de 88%). Peu habitué à la lumière, il a logiquement été élu meilleur joueur du mois d'octobre en Liga et pourrait prétendre à l'avenir à une place en équipe de France.

L'éternel David Silva

Après une décennie passée à faire le bonheur de Manchester City, David Silva a retrouvé son Espagne natale. Révélé à Valence, c'est du côté de San Sebastian que l'international espagnol a décidé de poser ses valises lors du mercato estival en 2020.

À maintenant 35 ans, il a démontré, s'il le fallait encore, qu'il était très loin d'être fini. À la Real Sociedad, l'Espagnol n'a absolument rien perdu de sa classe et de son talent. L'ancien maestro des Skyblues évolue désormais plus bas sur le terrain, certes, mais il possède toujours son excellente vision du jeu et sa qualité de passe d'exception.

Tantôt numéro dix, tantôt relayeur, l'ancienne gloire de la Roja donne le tempo et distille de nombreux caviars à ses partenaires match après match. S'il n'a évidemment plus ses jambes d'antan, l'ex-Valencien ne rate pratiquement aucune rencontre, puisqu'il est sans conteste l'un des leaders de cette équipe.

L'homme aux 436 matchs sous le maillot de Manchester City apporte sa grande expérience à ses jeunes coéquipiers. Son statut de légende des Citizens lui a valu, littéralement, une statue à son effigie devant l'Etihad Stadium. Un immense honneur qui récompense sa prestigieuse carrière.

Alexander Isak, le futur Zlatan ?

Considéré comme l'une des plus grosses «pépites» d'Europe, Alexander Isak a quelque peu tardé à confirmer ce statut. Transféré au Borussia Dortmund à seulement 17 ans, l'ancien de l'AIK Fotboll n'a pas confirmé les attentes placées en lui. Très peu utilisé, il a décidé de partir sans avoir réussi à s'imposer.

Le Suédois a donc rejoint la Real Sociedad en 2019 avec de nouvelles ambitions. Il y a trouvé ce qu'il était venu chercher : du temps de jeu. Deux ans après sa venue, Isak compte plus de 100 matchs disputés avec la Real où il a marqué 38 buts (il a déjà inscrit 5 buts cette saison, dont 2 en Ligue Europa).

© TT NEWS AGENCY / PANORAMIC

Mais l'attaquant n'est pas qu'un homme de stats, son profil longiligne détonne. Joueur complet, il peut jouer aussi bien en pivot, qu'en profondeur. Et puis malgré sa grande taille (1m90), il dispose d'une belle qualité de vitesse et de percussion. Doué des deux pieds, comme de la tête, l'international suédois (32 sélections) n'est pas sans rappeler son compatriote Zlatan Ibrahimovic (toutes proportions gardées bien sûr).

Clinique face aux buts, sa qualité de finition fait des ravages sur les pelouses de Liga. Il affole les conteurs, si bien que les grands d'Europe (FC Barcelone, Real Madrid, Manchester United, ou encore Arsenal) sont déjà à ses pieds.

Mikel Merino, le meilleur joueur de Liga ?

Comme Alexander Isak, Mikel Merino a connu mauvaise fortune au Borussia Dortmund. Assimilé à une «erreur de casting», son passage en Allemagne a très vite tourné court (il n'y a disputé que 9 petits matchs en une seule saison).

Cela s'est un peu mieux passé en Angleterre à Newcastle, mais il se montrait encore très irrégulier. À l’instar des autres joueurs précédemment cités, le natif de Pampelune a retrouvé son salut en revenant au pays, à la Real Sociedad en 2018. Il a regagné ses sensations et s'est rapidement imposé dans la peau d'un titulaire indiscutable.

Technique, physique et tactique : l'ancien d'Osasuna a tout du milieu de terrain parfait. Aussi bon dans les tâches défensives que dans la construction du jeu, ce formidable joueur de ballon sait pratiquement tout faire. Merino est l'un des meilleurs récupérateurs du championnat (avec une moyenne de 15,7 interceptions par match). C'est aussi le joueur du championnat espagnol qui effectue le plus de passes sous pression (161).

Estimé à minimum 40 millions d'euros, l'Espagnol est actuellement dans la meilleure forme de sa carrière. L'entraîneur de la Real Sociedad, Imanol Alguacil, ne tarit pas d'éloges sur son protégé : «Pour moi, Mikel Merino est le meilleur joueur de Liga.» Le principal intéressé a tenu à tempérer ces propos, même s'il se considère tout de même comme «l'un des meilleurs».

D'autres joueurs, tels que l'ancien crack de Manchester United Adnan Januzaj, le gardien Alex Remiro et surtout la star naissante Mikel Oyarzabal, auraient également pu être cités (mais ce dernier est récemment revenu de blessure, il n'est donc pas garanti qu'il soit titulaire). Le Stade Louis II accueillera tout ce beau monde ce jeudi (21h), nous verrons si les Basques sont aussi brillants en coupe d'Europe, qu'ils ne le sont en championnat.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports24.fr

Le Figaro Sports
Le Figaro Sports
Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon